Prix Africain de Développement (PADEV) Casablanca 2017 : Housséïni Amion Guindo désigné meilleur promoteur africain des sports

5
Le Ministre des Sports, Housséïni Amion Guindo, vient d’être désigné par la Fondation 225 (regroupant des organisations de la société civile de douze pays africains) meilleur promoteur africain des sports, édition 2017. Prix africain de développement (PADEV), le but est d’œuvrer à l’instauration d’une culture du travail, du mérite et de l’excellence comme valeurs cardinales de la société africaine. Le département des sports et ses démembrements, le mouvement sportif malien, les fédérations sportives, ont célébré le succès du premier responsable des sports malien le mardi 26 septembre 2017, au Palais des Sports Salamatou Maiga de l’Aci 2000. La cérémonie, était présidée par le chef de cabinet du Ministre des Sports, Youssou Singaré, représentant son Ministre. A ses côtés le représentant du Comité national Olympique et sportif du Mali, Wahabou Zoromé, le Directeur national des Sports et de l’éducation physique, Ibrahima Fomba. «Ce prix traduit votre engagement et dévouement pour le développement du sport national dans toutes sa dimension. Il est aussi, le couronnement de tous vos efforts pour le rayonnement du sport malien à travers le continent et le reste du monde. Sous la conduite de votre leadership, notre pays a écrit les plus belles pages de l’histoire de son sport, en pulvérisant tous les records», déclare Ibrahima Fomba. Pour le représentant du Cnosm, «le mouvement sportif malien se réjouit de cette consécration du Ministre Guindo. Ce prix est non seulement une fierté pour le monde sportif, mais aussi l’ensemble du peuple malien. Notre souhait est que cette œuvre puisse continuer pour le bonheur des maliens», souligne Wahabou Zoromé. Selon le chef de cabinet Youssouf Singaré, meilleur promoteur des sports africain veut dire celui qui fait avancer les choses positivement. «Le Ministre m’a dit de vous dire que le prix de tous. Car il a été obtenu grâce à l’engagement des acteurs sportifs», dit-il. Les résultats sportifs probants qui ont conduit à ce prix sont de trois ordres. Au plan institutionnel et juridique, l’on note l’adoption du Document de politique national de développement du sport (PNDS) en 2015. Pour la première fois aussi, depuis l’Indépendance, notre pays s’est doté d’un document stratégique de développement du sport. La loi régissant les activités physiques et sportives adoptée par l’assemblée nationale en juin 2017 et promulguée le 14 juillet 2017. L’élection de certains dirigeants à des postes africaines, la fixation des taux de primes sportifs, etc. Sur le plan des infrastructures, l’on cite la construction et l’équipement du centre de médecine du sport, la construction de l’hôtel des sports, la réhabilitation du siège du secrétariat général de la zone 2 de l’Acnoa, du Stade Ouezzin Coulibaly, etc. Au titre des résultats sportifs, l’on cite deux Can de football, une coupe du de championnat d’Afrique de Karaté, cinq coupe d’Afrique en Basketball, champion de basket aux jeux africains de Brazzaville, champion en athlétisme aux 8èmes jeux de la fracophonie, champion d’Afrique de Bras de fer sportif, champion d’Afrique en Taekwondo, vice champion du Monde en football, soit trois cent vingt et une (301) médailles en or, centre trente quatre (134) médailles d’argent, cent treize (113) médailles de bronze. Hadama B. Fofana Source : aBamako aBamako