Cinquième anniversaire du parti ANCD-Mali : La candidature du président Alassane Dembelé dit Alasko sollicitée pour la présidentielle de 2018

11
Le parti Ancd Mali a célébré, le vendredi 22 septembre à son siège à Badianbougou près de la nouvelle clinique Chouala, son cinquième anniversaire. L’événement fut marqué par une conférence de presse, suivie de l’inauguration du nouveau siège de cette jeune et ambitieuse formation politique. Pour son cinquième anniversaire, le parti Ancd, dirigé par un ex leader estudiantin a mis les petits plats dans les grands. Des haies d’honneur ont été formées pour la circonstance pour accueillir les invités. Premiers à prendre, les porte-paroles des jeunes et des femmes ont tous renouvelé au président leur détermination à œuvrer à ses côtés pour implanter leur formation politique et faire face aux différents défis. D’ailleurs, ces deux intervenants ont surtout sollicité la candidature de leur président pour la présidentielle de 2018. Intervenant de son côté, le président de l’Ancd-Mali n’a pas fermé la porte à cette sollicitation, mais a privilégié une réunion des cadres du parti pour trancher le débat. “Cette tribune n’est pas appropriée pour parler de cette candidature qui, de même, n’est pas aussi à exclure si les militants et les cadres en font la demande. Car nous voyons grand, nous ne pourrons pas passer tout notre temps à accompagner les candidatures d’autrui” a souligné M. Dembelé. Avant d’ajouter que le parti va rendre publique sa position issue de cette rencontre des cadres à travers une conférence de presse à la Maison de la presse. Lors de son intervention, le président a surtout rappelé que l’Ancd-Mali a été créée le 22 septembre 2012, mais c’est le 1er février 2013 que le parti a reçu son récépissé. De cette date à nos jours, a-t-il poursuivi, leur formation politique a connu des hauts et des bas. “Nous avons eu à organiser deux grands congrès dont le dernier s’est tenu à Diéma. A la dernière présidentielle de 2013, nous avons soutenu au premier tour la candidature de Jeamille Bittar dont j’étais un des chefs de Cabinet lors de la campagne “ a jouté Alasko. Il s’est surtout réjoui du fait que grâce à leur sens de l’organisation, l’Ancd-Mali bénéficie depuis quelques années du financement public des partis politiques. Le chômage s’est accru sous IBK et le peuple est aux abois Se prononçant sur les 4 ans du président IBK, le président de l’Ancd-Mali analyse la situation de la sorte : “Il ne faut pas berner le président IBK en lui disant que tout va bien. Non, il faut le dire, le chômage s’est accru sous IBK, le peuple est aux abois. Cependant tout n’est pas perdu pour le Mali et plus particulièrement pour l’actuel président. Mais à condition d’écouter le cri de cœur de la jeunesse malienne, de voir les réalités du pays en face”, a averti M.Dembélé A noter qu’une importante délégation du Collectif des partis politiques extra-parlementaires a pris part à cet anniversaire et lors de leur intervention le porte parole dudit collectif a loué le dynamisme du parti et l’engagement de son président pour le bien-être des Maliens. Et le clou de la cérémonie a été l’inauguration et la visite guidée du siège par les invités. K. THE Source : aBamako aBamako