La présidente de l’association des policières du Mali (APM) commissaire divisionnaire Zeïnabou walet Amidi : “La 55ème Conférence internationale des femmes policières en Australie a été une autre expérience pour nous”

62
La présidente de l’Association des olicières du Mali (Apm) le Commissaire divisionnaire, Mme Zéïnabou Walet Amidi est très déterminée et engagée pour donner une autre image de la femme policière malienne. Pour ce faire, elle nourrit beaucoup d’ambitions pour relever ce défi. Cela passe obligatoirement par la participation à différentes conférences internationales comme la rencontre annuelle des femmes policières. Après Barcelone (Espagne) en octobre 2016, les travaux de la 55ème Conférence internationale des femmes policières se sont déroulés du 17 au 21 septembre en Australie. L’Association des policières du Mali (Apm) était bel et bien à ce grand rendez-vous qui a vu la participation de 1 775 délégués venus de 66 pays à travers le monde. Contrairement à l’édition 2016, le Mali et le Bénin étaient les deux seuls pays de l’Afrique de l’Ouest représentés cette année. “Effectivement, beaucoup de pays de l’Afrique étaient absents à cette Conférence pour plusieurs raisons. Par exemple, pour aller en Australie, il faut plus de 30 heures de vol. Et le billet d’avion coûte près de 3 millions Fcfa. Je pense que nos collègues du Sénégal, de la Mauritanie… ont préféré rester dans leur pays. C’est pour vous dire que nous étions très fières de représenter notre pays. Je profite de cette opportunité pour adresser nos sincères remerciements aux différents partenaires qui nous ont aidées. Il s’agit de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Mali ; du président de l’Assemblée nationale Issiaka Sidibé ; du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Salif Traoré ; Amadou Diadié Sangaré ; la Bms-sa, la Bci, l’Aci… “ nous a confié la présidente de l’Association des policières du Mali. Notons que Mme Zéïnabou Walet Amidi était accompagnée par deux autres femmes policières. Il s’agit du Contrôleur général de Police Awa Sidibé et du Commissaire principal Fanta Koné. “Vraiment, notre séjour a été très agréable. Nous avons sympathisé avec nos collègues d’autres pays. En vrai, nous étions des vedettes avec nos tenues qui ont beaucoup impressionné les participantes. Et l’Association des policières du Mali a été même prise comme une référence durant tous les travaux. Le défilé de tous les pays participants sur une distance de 2 km était impressionnant” précisera Mme Zéïnabou Walet Amidi. Plusieurs thèmes ont été débattus, notamment le mariage forcé, les qualités d’un leadership, comment assister une personne qui n’a pas de moyen de prendre un avocat ? ” Parmi toutes ces questions, c’est vraiment celle concernant le mariage des filles mineures qui nous a beaucoup impressionnées. Parce que beaucoup de filles mineures sont victimes du mariage forcé surtout chez nous au Mali. Le débat en valait vraiment la peine. Ce qui nous a permis de renforcer nos connaissances sur certaines choses” précise la présidente de l’Apm avec beaucoup d’émotion. Après l’Australie, le rendez-vous est pris pour Canada en 2018 puis les Etats Unis en 2019. ” Nous sommes toujours prêtes à représenter le Mali dans ces rencontres internationales. Nous espérons qu’avec le soutien et l’accompagnement de nos partenaires, l’Apm sera présent au Canada en 2018 ” a-t-elle conclu. A.B. HAÏDARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here