Signature de protocoles d’accord entre le Maroc et le Mali: Pour développer les énergies renouvelables

44
Dans le cadre du Forum et du Salon des énergies renouvelables, le ministre malien de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini et son homologue marocain de l’Energie, des Mines et du développement durable, Aziz Rabbah, ont signé en fin de semaine dernière dans la salle de réunion du ministère en charge de l’Energie, deux protocoles spécifiques entre le gouvernement du Royaume chérifien et le gouvernement du Mali. Les documents portent, d’une part, sur le protocole spécifique de coopération pour le développement et la modernisation du secteur électrique malien et, d’autre part, sur le protocole d’accord de coopération technique dans les domaines de la gestion intégrée des ressources en eau et des aménagements hydrauliques en vue de leurs signatures au Maroc. C’était lors d’une séance de travail élargie à la délégation du ministre de l’Energie du Maroc et des directeurs et chefs des services rattachés au Ministère de l’Energie et de l’Eau de notre pays. Plusieurs aspects du domaine de l’énergie et de l’eau ont été examinés. Il s’agit de la présentation du conseiller technique du ministère de l’Energie Famakan Kamissoko qui a expliqué que dans son document de Politique énergétique nationale (PEN), le gouvernement de notre pays a adopté, en 2006, une Stratégie nationale de développement des énergies renouvelables et, en juin 2008, une Stratégie de développement des biocarburants. Selon lui, le gouvernement du Mali vise à ce que le sous-secteur des énergies renouvelables puisse contribuer, de façon décisive, à la réduction de la pauvreté et au développement durable par une approche intégrée des politiques, stratégies et programmes d’investissements, basée sur un partenariat public privé cohérent et efficace. Le directeur général de l’Agence des énergies renouvelables du Mali (AER-Mali), Souleymane Berthé, et le directeur général de l’Agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et de l’électrification rurale (AMADER), Mamadou Ouattara ont présenté aussi l’importance des énergies renouvelables au Mali, la formation et la création d’un institut de recherche sur les énergies renouvelables. Les deux parties se sont réjouies des relations existantes de bonne coopération multiformes entre le gouvernement du Mali et le Royaume du Maroc, « sous la conduite éclairée de sa Majesté le Roi du Maroc, Mohamed VI et de son excellence Ibrahim Boubacar Keita ». En cette occasion, les deux parties ont salué la coopération entre, d’une part, l’AER-Mali et l’Institut de Recherche en énergie solaire et énergie nouvelle du Maroc (IRESEN) et, d’autre part, entre l’AMADER et l’Office national de l’électricité et de l’eau du Maroc (ONEE). Malick Alhousseini et Aziz Rabbah ont invité les structures relevant de leurs départements respectifs à saisir l’occasion pour accroître leurs relations dans le cadre de contacts et d’échanges d’expériences en vue d’une meilleure coopération et implication du Royaume chérifien dans le domaine des énergies renouvelables au Mali. Mamadou DOLO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here