Assemblée Générale de la FEMAFOOT : Le camp du candidat Salaha Baby dénonce les violations flagrantes des textes par Boubacar Baba Diarra

14
Après la suspension de l’Assemblée générale élective de la fédération malienne du football le dimanche nuit pour des irrégularités, le camp du candidat Sahala Baby a organisé une conférence de presse au cours de laquelle il a dénoncé la mauvaise foi du président sortant Baba Diarra pour une élection libre et transparente. Ladite conférence était animée par Abba Mahamane ; Modibo Coulibaly …. Tous colistiers du candidat Sahala Baby Dans son propos liminaire, Abba Mahamane, colistier de M. Baby, a évoqué la haute tension qui régnait dans la salle où se tenait l’AG avant de jeter la responsabilité sur le général Baba Diarra, président sortant de la FEMAFOOT. Il a laissé entendre que l’élection ne pouvait pas se tenir car il y avait beaucoup d’irrégularités à cause de la mauvaise foi des organisateurs de l’AG. D’après Abba Mahamane, la convocation de l’Assemblée générale n’a pas été respectée puisque le délai de 45 jours avant le jour-j n’a pas été fait à temps. « Ils ont l’habitude de convoquer les délégués par voie d’huissier mais ils ne l’ont pas fait cette fois ci car ils savent qu’ils sont en retard », a-t- il dénoncé. Abba Mahamane ne s’est pas tu sur l’invitation des clubs champions sortants invités à la place des champions actuels par le comité exécutif. Avant de terminer, M. Abba Mahamane a dénoncé avec la dernière rigueur la présence des agents de sécurité de Boubacar Baba Diarra pour empêcher l’accès à la salle au camp de Sahala et aussi la présence de plus de 40 loubards qui n’ont rien à voir avec le football. « Il y avait 40 autres personnes (gros bras) qui n’avaient rien à voir avec le football. Ils avaient des badges et ils étaient dans la salle uniquement pour nous agresser », s’est-il plaint. Quant à Modibo Coulibaly, il a laissé entendre que Baba Diarra et ses acolytes voulaient coute que coute faire de Bavieux président de la FEMAFOOT lors de l’AG en violation flagrante de tous les textes qui régissent la fédération malienne de football. A ses dires, les envoyés de la FIFA et de la CAF ont reconnus qu’ils ont raison suite aux irrégularités que leur camp a dénoncé. « Ils ont proposé à ce que Baba continue jusqu’en janvier 2018 afin que les spécialistes qu’ils enverront puissent résoudre les problèmes des ligues et des clubs parallèles mis en place par Baba Diarra mais le camp de Bavieux a refusé », a-t-il martelé. Aux dires de Modibo Coulibaly, après le dimanche minuit, Boubacar Baba Diarra n’est plus président de la FEMAFOOT et n’est pas habilité à organiser une Assemblée générale avant d’informer les hommes de medias qu’ils ne participeront pas à l’AG prévue pour le lundi 09 octobre à 15h GMT à l’hôtel Olympe de Bamako. « Nous allons saisir les autorités compétentes pour qu’elles prennent leurs responsabilités car après le dimanche, nous ne reconnaissons plus Baba Diarra comme président de notre fédération », a-il conclu. Guindo Source : aBamako aBamako