Femafoot: «Je suis prêt à tous les sacrifices pour rassembler les acteurs du football » déclare Mamoutou Touré dit Bavieux

10
Quelques jours après son élection à la tête de la Fédération malienne de football, le nouveau président Mamoutou Touré dit Bavieux, malgré que son élection soit toujours contestée par la liste de Salaha Baby, a rencontré le jeudi 19 octobre dernier, à a Maison de la presse, les journalistes pour les remercier de leur soutien tout au long de sa campagne à travers les articles de presse et les émissions radiophoniques qui ont abouti à l’apaisement et le bon déroulement de l’assemblée générale élective du 8 au 9 octobre. Il a par ailleurs, édifié les journalistes sur la situation actuelle du football malien, après cette assemblée générale élective. A cette occasion, le nouveau patron de la Femafoot, Bavieux Touré a été entouré par plusieurs membres du nouveau comité exécutif, en présence d’un parterre des porteurs de Bavieux. A moment où Salaha Baby et ses partisans protestent et déclarent qu’«il n y a pas eu d’assemblée générale et qu’aucun bureau n’a été mis en place», le «sujet de l’assemblée générale n’est plus d’actualité» et qu’«il faut se concentrer, désormais sur le football, rien que le football» estiment le nouveau patron de la Femafoot, Mamoutou Touré «Bavieux» et ses siens. «L’assemblée générale élective de la Femafoot a bel et bien eu lieu et s’est soldée par l’élection de notre liste qui a recueilli 39 voix sur les 57 qui composent le collège électoral», a-t-il précisé. Des oiseaux de mauvais augure avaient prédit des affrontements, mais l’élection a eu lieu et il n y a eu aucun affrontement, dira Bavieux Touré dans son exposé liminaire. Certes, déclara-t-il volontiers, « quelques zones d’ombre existent encore entre nous et la liste de Salaha Baby, mais pour nous, la page de l’élection est tournée et la légitimité de notre bureau ne souffre d’aucune contestation». Il a rassuré que son bureau s’est déjà mis au travail. « Après la passation de service entre moi et le président sortant général Baba Diarra, immédiatement nous nous sommes attelés à la tâche », a expliqué le conférencier. Ce qui a suscité la visite dans notre pays du Directeur régional de la FIFA pour le projet de développement, El hadj Wack Diop. Une visite au cours de laquelle le nouveau bureau du comité exécutif de la Femafoot a eu deux jours de travail avec ce dernier, a-t-il rappelé. Nous sommes sur une bonne dynamique, car un projet de 1 474 000 euros est mis à notre disposition pour faire face au développement de nos structures décentralisées, à la direction technique nationale, au football féminin et au football des jeunes, expliquera le conférencier. «Tout cela est un bon signe pour notre football » a t-il déclaré. Concernant la suspension des compétitions nationales à la demande de la direction nationale des sports et de l’éducation physique (DNSEP), le conférencier accusé le camp de Salaha Baby d’être le seul responsable de cette situation «pour avoir fait des désignations différentes de celles de la fédération». «Nous respecterons toujours la décision des autorités du pays, mais si le championnat national et la coupe du Mali ne reprennent pas à temps, le Mali risque de perdre ses places dans les compétitions africaines des clubs, a prévenu le nouveau patron de la Femafoot. «Je suis prêt à tous les sacrifices pour rassembler les acteurs du football malien. Nous sommes disposés de travailler avec nos frères de l’autre liste ». « Je compte organiser une assemblée générale extraordinaire très prochainement, je veux que cette assemblée soit tenue à Tombouctou chez mon frère Salaha Baby », a conclu Bavieux. AMTouré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here