Eradication de la polio : Les portes de l’Histoire s’ouvrent, Rotary Club et ses partenaires s’engagent

10

En finir pour de bon avec la polio : telle est désormais la mission que Rotary Clubs s’est fixée. Ainsi, pour magnifier ces journées de lutte contre la polio, qui se tiendra du 21 au 30 octobre 2017, Rotary clubs organisera plusieurs activités. Une conférence de presse, le samedi 21 octobre 2017, à l’hôtel Laïco de l’Amitié, a marqué le début des journées de lutte contre la polio. Elle était présidée par le représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr. Sékou Ousmane Dembélé. Le thème retenu cette année est “Compte à rebours vers l’Histoire”.

La poliomyélite est une maladie infectieuse très contagieuse due à un virus, nommé “poliovirus”, qui s’attaque au système nerveux. L’infection est généralement asymptomatique, mais elle peut provoquer un syndrome fébrile avec ou sans méningite, suivi parfois de paralysie, le plus souvent d’une seule jambe. Pour Dr.  Sékou Ousmane Dembélé, la cérémonie organisée par le Rotary Club international, s’inscrit en droite des actions concertées par le gouvernement du Mali et ses partenaires pour l’éradication de la poliomyélite. Selon Dr. Aliou Maïga, le président de la Commission nationale de polio+ au Mali, la poliomyélite appartiendra à l’Histoire et c’est ceux qui ont combattu cette maladie qui rentreront dans l’Histoire. Une opération de distribution des flyers aura lieu les 24, 27 et 30 octobre Journées nationales de vaccination. Le représentant de l’OMS au Mali, Lucien Manga, a affirmé qu’une responsabilité toute particulière a été assignée à l’OMS : coordonner les efforts des partenaires, dont le Rotary, pour atteindre l’objectif de l’éradication. Selon lui, 30 ans après et malgré de nombreuses péripéties, l’OMS a le sentiment du devoir accompli. A l’en croire, l’Afrique de l’Ouest continue d’enregistrer des cas. “En septembre 2016, notre sous-région a enregistré quatre cas de poliovirus sauvage orphelin de type 1. En ce qui concerne le Mali, aucun cas n’a été notifié depuis plus de six ans”, selon le représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique. Selon le représentant de l’Unicef, Dr. Karimou Andelé, la victoire est à portée de main. “C’est aussi le moment de redoubler d’efforts car le dernier pourcentage requiert un travail minutieux constant avec amour et abnégation”, s’est-il-réjoui. Le pas-assistant gouverneur de Rotary clubs, Nanfaga Dembélé, a salué les efforts des partenaires qui veulent voir cette épidémie disparaître de la planète. L’éradication de la polio rencontre des obstacles comme : l’instabilité dans certaines régions du monde, l’indifférence des populations, le problème des enfants manqués. Pour faire face à ces difficultés, un plan stratégique a été mis en place. “Le plan stratégique pour l’éradication de la poliomyélite et la phase finale 2013-2018 est une stratégie globale à long terme visant à libérer le monde de cette maladie d’ici 2018”, a espéré le représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique. Dr. Sékou Ousmane Dembélé a aussi rappelé que le Mali se maintient globalement dans les normes de  certification de l’éradication de la polio comme les autres années. Zié Mamadou Koné

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here