Réinstallation des déguerpis de Niamakoro-Diallobougou : La coordination créée pour la circonstance voit IBK en sauveur

46
Pour remercier et féliciter le président de la république pour avoir accepté la réinstallation des 4712 familles déguerpies en 1999 dans le cadre du classement des parcelles de terrain à l’usage d’emprise aéroportuaire, la coordination des déguerpis de Niamakoro-Diallobougou était devant la presse le mardi dernier. Ladite conférence était présidée par M. Tan-oulé Keita, président du collectif en présence du mandateur de la coordination, Abdoulaye Coulibaly ; de beaucoup d’autres membres de son bureau dont le secrétaire General, Aboubacar Sanogo ; président de la commission de travail, M. Soungalo Keita et plusieurs déguerpis. Notons que cette décision de réinstallation a été prise en 2016 et est le fruit des efforts qu’a fournis la coordination des déguerpis durant les 22 dernières années. Pour le moment, 722 familles ont reçu leur notification et les travaux de réinstallation ont commencé le mardi dernier. Quant aux autres, les travaux de la distribution vont continuer dans les jours à venir. Tout joyeux, le président de la coordination des déguerpis de Niamakoro-Diallobougou a d’abord présenté ses condoléances aux familles des 117 personnes membres de la coordination, décédées de 1999 à nos jours. M. Tan-oulé Keita a laissé entendre que tous les déguerpis de Niamakoro-Diallobougou sont heureux d’être mis dans leurs droits par le gouvernement de celui qui faisait partie de ceux qui ont déguerpis leurs maisons, le président IBK. Aux dires du président de la coordination, après la prise de la décision de leur réinstallation par le président IBK, ils ont su qu’il n’était pour rien pendant leur déguerpissement en 1999 quand il était premier ministre. « C’est à cause de sa pitié envers les pauvres et de sa bonne foi qu’il accepté notre réinstallation et nous avons par la suite compris que s’il était président en 1999, le lieu n’allait pas être déguerpi », a-t-il dit. Au nom de tous les déguerpis, il a remercié le chef de l’Etat pour cette décision responsable. Quant au président de la commission du travail, il a rassuré les membres de la coordination qu’il n’y a pas de doute sur leur réinstallation et selon lui, la mise en place de sa commission le prouve. Soungalo Keita affirme qu’ils ne finiront jamais de remercier celui qui accepté de les réinstaller après 23 ans de souffrance dans les locations. Aux dires de M. Oumar Konta, un des membres de la coordination, la coordination va récompenser les bienfaits du président de la république à leur égard lors des élections présidentielles à venir. Il a laissé entendre qu’un mouvement nommé ’’IBK AN BI NIE’’ sera créé par les membres de la coordination pour soutenir IBK en 2018. En prenant la parole, celui qui a été mandaté par la coordination des déguerpis de Niamakoro-Diallobougou, M. Abdoulaye Coulibaly a évoqué toute sa joie pour cette décision du gouvernement du Mali avant de féliciter le président de la république ainsi que le maire du district qui, selon lui a travaillé comme il faut dans la signature et la distribution des notifications. Aux dires du mandataire de la coordination, 722 personnes ont déjà reçu leurs notifications avant de laisser entendre que la distribution des notifications de ceux qui n’en ont pas se fera dans les jours à venir et dans la plus normale condition. Avant de clôturer, M. Coulibaly a invité les gouvernants à accélérer le processus d’attribution du titre foncier à Niamakro-Diallobougou qu’il a décidé pour ces familles pour les mettre à l’abri des spéculateurs fonciers. B. Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here