Bamako : Le salaire des servantes en perpétuelle hausse

8
L’embauche des aide-ménagères devient de plus en plus difficile à Bamako. La raison ? Le salaire de celles-ci prend de l’ascenseur de jour en jour. Autrefois acquises à des salaires très bas (entre 5000 et 10 000 F CFA) les aide-ménagères deviennent intraitables ces temps-ci en matière de traitement salarial. On note une certaine organisation dans le secteur et le coût de plus en plus élevé de la vie dans la capitale. A Bamako, rares sont les familles qui peuvent se passer du service des aide-ménagères. Chevilles ouvrières des foyers qui les emploient, elles jouent presque le rôle de la maîtresse de la maison. Conscientes de ce rôle de premier plan dans l’exécution des tâches ménagères et de la multitude de travail, les “bonnes” et les centres de placement d’aide-ménagères ont revu à la hausse les salaires des filles, très souvent venues de l’intérieur du pays. “Le fait que le salaire des servantes augmente dans la capitale, signifie le réveil des servantes d’un sommeil profond. C’était un sommeil de méconnaissance, un sommeil d’ignorance, la majeure partie des servantes pensaient que 5000 F CFA était mon droit”, déclare Mariam Simpara, ménagère. Une autre explication à cette situation d’augmentation de salaire c’est la cherté de la vie et l’évolution du temps et surtout l’implication les associations défense des servantes. “Ces braves dames doivent recevoir des salaires à la hauteur de leur travail. On est en train de professionnaliser les servantes afin qu’elles puissent avoir une bonne rémunération. L’objectif recherché est qu’elles puissent avoir le salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) qui est de 40 000 F CFA. Le temps évolue et c’est normal que leurs conditions s’améliorent avec”, reconnaît Lafia Konaté, gérante du Centre d’aide et de renforcement des capacités des aides ménagères cuisinières et nourrices. Selon Sira Coulibaly, une servante, la hausse du salaire des aide-ménagères à Bamako fait allusion aux pays de la sous-région. “Il est normal que le salaire des servantes augmente à Bamako, car, dans les pays voisins, elles sont dans toutes les conditions pour pouvoir subvenir à leurs besoins”, déclare-t-elle. Moctar Dramane Koné Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here