Régionales 2017 : Ces hommes qui porteront plus haut le flambeau du RPM

7
Le weekend dernier ont eu lieu les conférences des fédérations du Rassemblement pour le Mali (RPM) dans plusieurs localités du pays. Objectif : finaliser et valider la liste des candidats du parti et de ses alliés en vue de l’élection des conseillers régionaux des régions de Kayes, Ségou, Sikasso, Mopti, Koulikoro, Kidal, Gao, Tombouctou et du District de Bamako. Parmi ces candidats désignés, nous allons faire un zoom spécial sur le porte étendard de Sikasso, Elhadj Mamadou Satigui DIAKITE désigné tête de liste RPM. A l’issue de la conférence de la fédération des sections du Rassemblement pour le Mali (RPM) de la 3è région, l’honorable Mamadou Satigui Diakite, a été désigné porte étendard des Tisserands à Sikasso pour les élections régionales à venir. Un choix plus que judicieux pour son parti et ses alliés vers la victoire. Régionales 2017 : Ces hommes qui porteront plus haut le flambeau du RPM Issa Guindo Depuis l’annonce de la tenue des élections communales partielles, locales et régionales, prévue pour le 17 décembre 2017. Les responsables des formations politiques sont au four et au moulin en vue de prendre des dispositions pratiques permettant de constituer et de valider des listes consensuelles de candidats pouvant leur permettre de gagner dans les différentes circonscriptions électorales du pays. Le principal parti de la majorité présidentielle, sous l’égide et le leadership confirmé du Dr Bocary Tréta, N°1 des Rassembleurs, à l’issue d’une réunion extraordinaire du BPN-RPM, tenue à son siège à l’Hippodrome, le 12 octobre dernier, a instruit à ses camarades militants de passer à la vitesse supérieure pour faire valider toutes les listes des sections et fédérations régionales RPM et d’occuper l’ensemble du territoire national avec les partis membres de la CMP (Convention de la Majorité Présidentielle) pour une victoire éclatante au soir du 17 décembre prochain et dans le but de donner plus de confiance et d’assurance au président de la République IBK dans la perspective d’un second quinquennat en 2018. Régionales 2017 : Ces hommes qui porteront plus haut le flambeau du RPM Siaka Dembelé C’est dans ce cadre que la fédération régionale du RPM de Sikasso a tenu sa conférence d’investiture des candidats aux régionales prochaines. Sans grande surprise, l’enfant béni de Yanfolila, Elhadj Mamadou Satigui DIAKITE a été désigné par ses camarades militants tête de liste RPM dans la région de Sikasso pour le scrutin du 17 décembre prochain. Son choix comme meneur de la troupe des tisserands dans la 3e région -la plus peuplée du pays, mais qui échappe aujourd’hui au contrôle de la première force politique sur l’échiquier national- n’est pas un fait du hasard. C’est un choix bien mérité et pragmatique pour les observateurs de la scène politique malienne qui connaissent M. Diakité comme un homme de défi et de challenge. Un homme très loyal. Agroéconomiste formé en Union Soviétique, Elhadj Mamadou Satigui DIAKITE, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est l’actuel président de la 8e institution du pays, le Haut conseil des collectivités territoriales du Mali (HCCT). L’homme est connu pour son sérieux, son amour du travail bien fait et pour son patriotisme. Ses collaborateurs décrivent son exceptionnelle qualité et sa moralité irréprochable…, un rassembleur dans l’âme. Nancouma Keita Le choix de M. Sidibé est aussi celui du peuple RPM. Choix validé par le Dr Bocary Tréta ont été appliquées à la lettre. Tous les bureaux de coordination des sections ou fédérations ont été validés et le choix des délégués pour les communales, locales et régionales est effectif. Le RPM au bord de l’implosion à Gao et Tombouctou ! Les conférences des fédérations du RPM se sont également finalisées dans plusieurs régions. A Gao et à Tombouctou, comme l’on s’y attendait, elles se sont déroulées dans la confusion et l’on craint l’implosion. Les différentes listes des candidats du parti en vue de l’élection des conseillers régionaux dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et du District de Bamako. A Bamako, le choix est porté sur la personne de l’ancien maire de la Commune IV, Elhad Issa Guindo pour le maire de Bamako. Dans la cité des Balazan, le parti a jeté son dévolu sur le président de l’Assemblée régionale sortant de Ségou, Siaka Dembélé. La région Koulikoro mise sur l’ancien ministre de l’Environnement Nancouma Kéita. Quant à Kayes, le Secrétaire général de la section de Diéma, Cheichna Coulibaly a été plébiscité par ses camarades. Dans la Venise malienne, après des débats houleux, un consensus a été trouvé autour de la candidature du Pr Koungarama Kodio, membre influent de la section de Koro. A Kidal, un jeune loup aux dents longues, Moha Mahamat Assalat de la section RPM d’Aguel-Hoc a été préféré aux autres candidats. Par contre à Gao selon nos sources, il n’y a pas eu de consensus autour d’un candidat. Deux clans s’affrontent violemment : celui d’un douanier Abdramane Diakité proche de Tréta et celui de Bossou Albachar, proche du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga. Faute de consensus, le parti risquera d’aller à rang dispersé. Même scenario à Tombouctou, où le RPM est au bord de l’implosion. Alors que dans les régions du nord, l’opposition est à l’unisson. A noter que ces élections régionales et locales permettront d’élire des conseillers régionaux et locaux au niveau des cercles et le maire du District de Bamako pour un mandat de cinq ans. Ces élections sont les premières dans le cadre de la régionalisation poussée. Le scrutin est un test majeur pour la cote popularité du président IBK. Une façon aussi de jauger l’efficacité de sa majorité que lui-même qualifie souvent de molle et surtout un signal en vue de la présidentielle de 2018 alors que le pays vit encore dans l’insécurité. Après le choix des candidats pour les régionales au sein du parti RPM, place à l’élaboration de la liste des candidats retenus pour défendre les couleurs des partis membres de la CMP avant l’ouverture de la campagne. En attendant, les Rpmistes choisis pour porter haut le flambeau de leur parti doivent trouver des arguments solides pour toucher le cœur des électeurs. A noter que la date limite du dépôt des listes est prevue pour ce mercredi 1er novembre à zéro heure. A.B.D Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here