Terrorisme : Le président de la Haute cour de justice échappe à la mort

10
Le convoi du président de la Haute cour de justice a été hier matin la cible d’une embuscade terroriste entre Diafarabé et Dia dans la région de Mopti. Selon de sources concordantes, Abdrahamane Niang et son garde de corps ont été blessés dans l’attaque. Hier après-midi, ils ont été acheminés à Mopti. L’insécurité au Mali n’est plus cantonnée au Nord. Elle s’est propagée depuis janvier 2015 au centre du pays, notamment en 4e et 5e région dans la zone de Douenza, notamment dans la commune de Boulikessi vers la frontière avec le Burkina Faso. À cause de l’insécurité qui sévit tant au nord qu’au centre du pays, des centaines d’écoles ont été fermées au Mali l’année dernière. Les organisations humanitaires ont confirmé que l’insécurité a conduit à la fermeture de 500 écoles, ce qui représente une forte augmentation par rapport aux années précédentes. À moins de 45 jours des élections des conseillers de cercles et de régions, si des mesures concrètes ne sont pas prises, le scrutin risque de ne pas se tenir dans ces régions qui n’ont déjà pas pu organiser les municipales de novembre 2016. Dans le centre du pays enfin, les conditions sécuritaires et la menace terroriste ont empêché le vote de se dérouler normalement. Plusieurs localités ont été privées d’élections dans la région de Mopti, et en particulier dans le cercle de Tenenkou d’où venait justement hier le président de la Haute cour de justice. Nabila Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here