Politique: Pr Clément Dembélé au Mali pour expliquer son projet de société

4
Le Pr Clément Dembélé (professeur des universités en France et au Mali, spécialiste en Analyse du Discours et Stratégies politiques, docteur en philosophie et littérature, master 2 en Gestion RH, option Management des Hommes et des Organisations, également consultant, enseignant chercheur et Directeur Général du Groupe Europa Réalisations et Sira basé en France et au Luxembourg), absent de son pays natal depuis peu pour raisons de service à l’extérieur, a foulé le sol malien, le 31 Octobre 2017 à partir de l’aéroport International Modibo Kéita de Sénou. A sa descente d’avion, il a été accueilli par ses fans, militants qui militent activement pour l’éminent professeur. Après les salutations d’usage, le président du mouvement «LA RÉVOLUTION DES CONSCIENCES» (changement des mentalités, de nos habitudes pour changer le Mali, dire la vérité aux maliens et cesser les fausses promesses), au Mali, Amadou Dicko, a justifié les raisons de leur présence à l’Aéroport sous un soleil de plomb. «C’est pour réserver un accueil digne à un homme qui a fait de son combat la révolution des consciences maliennes, qui incarne un modèle pour la jeunesse. Il s’agit de Pr Clément Dembélé», a-t-il déclaré. Prenant la parole à son tour, le Clément Dembélé, dans un ton à l’allure politique dira à la foule venue l’accueillir: «je suis venu au Mali, chez moi, pour adresser un message de changement de mentalité, de renouvellent de conscience pour un développement meilleur de notre pays. Ce message est celui du combat de la lutte contre la corruption, de la lutte contre le chômage, pour mettre fin aux mensonges que nous vivons depuis 40 ans. Je suis venu car le Mali, notre pays a besoin de tous ses enfants pour le redresser, le sortir de cette situation d’insécurité, de pauvreté, qui n’honore personne. Je suis venu pour vous expliquer pourquoi je prône la révolution des consciences. Parce que la jeunesse est malade du virus de mensonge et de démagogie, de tromperie et de magouilles. On naît dans le mensonge et la corruption, on grandit dedans, on étudie dedans, on travaille dans ce système, on fonde sa famille dedans, on meurt dans le même système», déclare Clément Dembélé. Pour apporter le vrai changement, dit-il, durant mon séjour, souligne Clément Dembélé, nous allons commencer par sillonner au minimum 60 villages à travers une grande tournée pour révolutionner les consciences, les mentalités. Car, ajoute-t-il, nous estimons que c’est les maliens qui peuvent mettre fin à la division qui prévaut entre eux et au déchirement du pays. La révolution que je préconise, dit-il, est un combat pour tous. «N’ayez plus peur, car il reste huit mois seulement pour choisir la gestion de votre pays pour les cinq prochaines années. La priorité c’est de répondre aux besoins des maliens dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la sécurité (militaires et alimentaire), de redonner cette dignité bafouée des maliens. Pensons ensemble à un nouveau projet de société commun dans tout le Mali», prêche Clément Dembélé. Il s’est ému d’être accueilli par une foule aussi nombreuse sous un soleil de plomb. «Seul, je ne peux rien. Je suis venu aujourd’hui pour aller dans les coins et recoins du Mali pour expliquer notre projet auprès des populations, qu’on se comprenne, s’entende pour aller à Koulouba», a conclu le Pr Clément Dembélé. Hadama B. Fofana Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here