Que reste-t-il de l’ADEMA dans le cercle de Bougouni ?

53
La question mérite d’être posée, car nous sommes à la veille des élections des conseillers de cercles et ceux des régions. Chaque parti en regroupement de partis affûte ses armes en fonction de son poids politique et le poids politique d’un parti est d’abord le nombre de militants à la base. Cette base est sollicitée pendant les différentes élections de vote pour élire des représentants au niveau de la commune, du cercle, de la région, à l’assemblée Nationale, au Haut Conseil des Collectivités, voire même à la présidence de la République. Plus on a de conseillers plus le financement public que le parti obtient est élevé. Mais les militants à la base ne comprennent toujours pas cela, faute de formation politique en leur endroit. Le cercle de Bougouni devient un cas particulier pour l’ADEMA, surtout qu’il est la section de l’actuel président du parti. En effet la situation se présente tout juste après les élections communales de Novembre 2016 dans une situation défavorable, dans la commune urbaine de BOUGOUNI,l’ADEMA-PASJ n’a eu que 2 conseillers sur 29.Dans la commune de Tiemala BANIMONOTIE, elle n’a eu que 2 conseillers sur 11.Dans celle de KOKELE elle n’a eu qu’un (1) conseiller sur 11.Dans la commune de FARADIELE, l’ADEMA-PASJ n’a eu que 1 conseiller sur 11.Dans celle de KOLA l’ADEMA a eu zéro conseiller sur 11.Dans la commune de SIDO,l’ADEMA-PASJ n’a eu que 1 conseiller sur 17, dans celle de SIBIRILA, qui est la commune du président du parti, le parti a eu 7 conseillers sur 23.Dans la commune de YIRIDOUGOU l’ADEMA-PASJ n’a eu que 1 conseiller sur 11.Quant à la commune de GARALO,l’ADEMA-PASJ a eu 4 conseillers sur 23 conseillers. Dans la commune de BLADIE-TIEMALA le parti a eu 2 sur 11 conseillers. Dans la commune de YIRIDOUGOU le parti a eu 3conseillers sur 17.Quant à KELEYA,l’ADEMA-PASJ a eu 4 conseillers sur 23. Dans la commune de SYENTOULA le parti n’a eu que 1 conseiller 11.A OUROUN,le parti est absent avec zéro conseiller sur 11 dans cette commune. Dans la commune de SANSO,l’ADEMA-PASJ a eu 5 conseillers sur 23.A DEBELIN l’ADEMA-PASJ n’a eu que 1 conseiller sur 17.La même situation se présente à DOMBA avec 1 seul conseiller sur 17.A ZANTIEBOUGOU le parti n’existe pas car elle a eu zéro conseiller sur 23.Dans la commune de KOUMANTOU celle du Président de L’APCAM, Bakary TOGOLA 1 seul conseiller ADEMA a été obtenu sur 29.A FARAGOUARAN il y a eu, zéro conseiller sur 17 pour le parti.Dans la commune de KOUROULAMINI,le parti a eu 1 seul conseiller sur 11.Dans la commune de DANOU, l’ADEMA-PASJ à 2 conseillers sur 17.Dans la commune de Dogo, l’ADEMA-PASJ a eu 6 conseillers sur 23. Quant à MERIDIELAelle obtient le même score qu’a DOGO c’est-à-dire 6 conseillers sur 17.Pour résumer sur l’ensemble des 26 communes du cercle de BOUGOUNI l’ADEMA-PASJ n’a eu que 52 conseillers sur 442 soit 12% par rapport au nombre total de conseillers. Le cercle de Bougouni est dominé par la CDS et le RPM, c’est le constat depuis l’arrivée d’IBK au pouvoir. Ce score n’est pas séduisant pour un président d’un parti politique classé deuxième force sur le plan national et qui est par-dessus le marché le ministre en charge de l’exploitation de tout l’or du Mali. Malgré ce maigre score nous apprenons également que le secrétaire général de la sous-section de DOGO qui est le maire sortant a démissionné du parti au motif qu’il n’a pas été soutenu par le secrétaire général de la section qui se trouve être le même Tiemoko SANGARE. A SIBIRILA, chez lui-même le Maire est RPM, ce dernier se trouve être encore son propre neveu. Cette commune devrait rester un bastion imprenable du parti. Mais malheureusement le président du parti a fui le combat de l’honneur qui consistait à garder ce bastion. Egalement à Koumantou, le Secrétaire général du parti a démissionné du parti. En un mot, le malaise s’est installé entre les responsables locaux du parti et le secrétaire général de la section. Rappelons que l’honorable Siraba DIARRA a démissionné également du parti, alors que c’était lui qui a mis le parti sur pied à Bougouni lorsque le Pr Tiémoko SANGARE était parti au MIRIA.C’est sous l’égide de Siraba DIARRA que Tiémoko SANGARE a fait sa réintégration au sein du parti. Voici le piège de la politique. «En politique, celui que tu encadres, fini par te Terrasser ».Chacun doit être son propre maitre en politique. Cette responsabilité désertée du Président Tiémoko SANGARE n’est-elle pas en train d’avoir des effets sur la candidature du parti à l’élection présidentielle de 2018 ? Il y a certains types de gens qui sont faits uniquement pour accompagner les autres Tiémoko SANGARE et certains cadres sont-ils dans cette logique pour vendre ce grand parti au président IBK dont le bilan est l’un des plus Catastrophiques ? Nous y reviendrons ! Ivette GUINDO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here