Concurrence sur le marché du bazin: Les commerçants maliens en proie aux produits chinois

9
Dans la soirée du vendredi 27 octobre, une grande assemblée des vendeurs de bazin, teinturiers, grossistes et détaillants a eu lieu à l’immeuble Simpara à Sogounicoura. Objectif : dénoncer la concurrence déloyale des produits chinois qui inondent le marché du bazin. Les organisateurs ont fait appel aux services du jeune Ras-Bath. Les femmes vendeuses et productrices de bazin teinté face à un envahissement du marché du bazin par des productions chinoises. Le président du collectif des associations des marchés, Cheick Oumar Diaby, a tenu une assemblée de tous les acteurs du secteur pour trouver une solution à la crise. La chaîne de production du bazin teinté, qui donnait de l’emploi à plusieurs dizaines de personnes, est aujourd’hui intenable parce que les Chinois qui fournissaient avant du bazin blanc sont en train d’importer au Mali du bazin teinté à un prix moins cher que celui pratiqué par les Maliens. Ce qui rend aujourd’hui la vie impossible aux commerçants maliens en proie au manque de revenus et de perte d’emplois. À la suite de l’assemblée générale, des revendications ont été faites par les six groupes de la chaîne de production du bazin au Mali. Ils demandent, entre autres, l’arrêt immédiat de la falsification des couleurs comme «touloumani», «bogolan VIP», «Facebook», «Poliman» ; la clarification pure et simple des prix des grossistes et celui des détaillants ; la destruction totale des stocks de ces falsifications. Ce message est adressé aux sociétés King Team, Blue Sky, Super Youma jouteux, Felix qui sont à la base de la falsification. Il provient (le message) des vendeurs de bazin, vendeurs de «gala», teinturiers, «Gala donaw», «bazin gochilaw» et «bazin sirilaw». Gabriel TIENOU Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here