Développement communautaire dans les zones minières: Wassoul’Or SA offre un jardin d’enfants au village de Faboula

19
La responsabilité sociétale de l’entreprise est un souci constat chez la société minière Wassoul’Or Sa. C’est dans ce cadre que depuis le redémarrage de ses activités, elle a fait des investissements et appuis financiers. Rien qu’en 2017, elle a investi plus de 184.845.000 Fcfa dans le développement communautaire. C’est dans cet ordre d’idée que la société Wassoul’Or Sa a offert le jeudi 26 octobre 2017 un jardin d’enfants de trois classes au village de Faboula dans la commune rurale Gouandiaka, cercle de Yanfolila, d’un coût total de plus de 16 millions de Fcfa. Parti de l’idée d’un habitant du village, Amara Diallo, le projet a automatiquement été validé par le PDG de Wassoul’Or, Aliou Boubacar Diallo, qui a vu en ce projet un outil pour contribuer à l’encadrement de la petite enfance locale. D’une capacité de 100 places, les trois salles de classe construites permettent de donner un signal fort aux populations. En effet, selon le directeur de la communication de la société, Cheick Oumar Diallo, au-delà des projets économiques et d’infrastructures, Wassoul’Or S.A estime que le développement de la commune passe également par la promotion de l’éducation et l’encadrement des enfants. Sur ce plan, à l’en croire, la zone concernée par cette augmentation des capacités d’accueil de la petite enfance enregistre un sérieux manque d’infrastructures de ce type. Elle vient d’avoir son seul jardin d’enfants. La cérémonie de réception de l’infrastructure s’est déroulée en présence du maire de la commune rurale de Gouandiaka, Amara Cherif Traoré ; du sous-préfet de Yanfolila, Mamadou Dembélé ; du directeur de la communication de Wassoul’Or, Cheick Oumar Diallo, et des notabilités. Le coût de la construction de ce jardin d’enfants s’élève à plus de 16 millions de Fcfa. Parallèlement, selon Cheick Oumar Diallo, Wassoul’Or s’investit également dans la construction de la mosquée de Kalana, estimée à 60 millions de Fcfa ainsi que la réhabilitation d’un tronçon de route pour un montant de plus de 10 millions de Fcfa. À en croire le directeur de la communication, bien intégré dans son environnement et conscient de sa responsabilité sociétale, depuis les phases de recherche en 1996 à l’exploitation de nos jours, Wassoul’Or Sa a investi près de 1.150.000.000 de Fcfa dans le développement communautaire. Le représentant du chef de village de Faboula a salué les efforts de la société d’exploitation de la mine d’or de Kodiéran, tout en sollicitant la société pour la réalisation d’un système d’adduction d’eau, d’une route et du marché. Pour le maire de la commune rurale de Gouandiaka, Amara Cherif Traoré, la construction de ce jardin d’enfants vient compléter d’autres investissements de Wassoul’Or dans sa commune et à Kalana. Il a rappelé que de janvier 2017 à octobre, Wassoul’Or a fait plusieurs réalisations dans la commune de Gaoundiaka dans le cadre du développement communautaire. Par ailleurs, le maire a sollicité l’accompagnement de la société pour les femmes de Faboula et la construction d’un second cycle dans cette localité. Après l’inauguration du jardin d’enfants, les journalistes ont visité la carrière de la mine qui a une profondeur de 70 mètres. C’est une mine industrielle qui est loin d’être artisanale, contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes. La mine emploie à ce jour 1000 personnes dont 400 employés locaux. Pour le moment, elle n’utilise pas des produits explosifs. Notons que Wassoul’Or Sa est une société minière détenant le permis d’exploitation de 100Km2 dans la zone de Kodièran dans le cercle de Yanfolila. C’est la première société minière détenue majoritairement par des capitaux nationaux et dont le Président directeur général est un homme d’affaires malien, Aliou Boubacar Diallo. Après une période de difficultés liées aux événements du 22 mars 2012, Wassoul’Or Sa a repris l’exploitation le premier trimestre 2017 et depuis, elle opère ses levées d’or sous le contrôle de la direction nationale de la géologie et des mines. Diango COULIBALY Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here