Une Dame de cœur à Samanko chez un généreux tradithérapeute

8
La promotrice d’AMIMISHOP était samedi 28 octobre à Samanko. Un site postcure de la lèpre devenu un gros village. Ce déplacement de Mme Aminata Diallo dite Ami visait et à rendre visite au tradithérapeute-orthopédiste Bourama Doumbia et à ses malades. Malgré la chaleur, elle a rendu visite à plusieurs malades immobilisés sur place à cause de plusieurs fractures (dos, cou, cuisses, tibia…). Une visite très émouvante compte tenu de l’état de certains blessés qui sont majoritairement victimes d’accidents de la circulation avec le plus souvent des auteurs qui disparaissent dans la nature. Actuellement, M. Doumbia accueille près de 348 patients (à Samanko et Ouezzindougou) venus de Bamako et de l’intérieur du pays, de la Guinée-Conakry, de la Côte d’Ivoire, de la France… Et le plus souvent gratuitement parce que beaucoup de blessés lui arrivent déjà ruinés par des séjours dans les hôpitaux. «Nous sommes là, bien pris en charge sur tous les plans. Et Dieu merci, depuis que nous sommes arrivés, il y a deux semaines, l’état de mon jeune frère s’est beaucoup amélioré parce qu’il cause maintenant… Ce qui n’était pas le cas quand nous avons quitté le CHU Gabriel Touré. Jusque-là, Bourama Doumbia ne nous a pas pris un centime. Et mieux, c’est sa famille qui nous apporte à manger», a confié Moussa Dembélé, venu de Tominkoro (Korhogo, Côte d’Ivoire) avec son jeune frère Karim victime d’accident sur un site d’orpaillage dans la zone de Tengrela (Korhogo, Côte d’Ivoire). Nous avons eu droit presqu’au même témoignage de la part de tous les patients que nous avons rencontrés avec Mme Ami Diallo. Le jeune Ivoirien d’origine malienne a souligné avoir passé 12 jours avec son frère aux urgences du CHU Gabriel Touré et cela lui a coûté près de 1 million de FCFA. Un travail socio-médical et humanitaire qui mérite le soutien de l’Etat et de ses partenaires ainsi que de toutes les bonnes volontés. D’ailleurs, Mme Ami Diallo n’avait pas fait le déplacement les mains vides. En effet, elle a offert au tradithérapeute un lot de médicaments et une enveloppe symbolique. Très émue et très humble, Ami n’a pas souhaité s’exprimer sur son geste humanitaire. Elle a juste tenu à remercier les bonnes volontés qui l'aident à collecter les médicaments en France, notamment Mme Flo Bachibouzouk (Florence Bachibouzouk). «Je la remercie du fond du cœur parce que ce geste est très important pour nous guérisseurs bénévoles. C’est un acte de solidarité qui nous aide à prendre en charge ces patients donc certains arrivent ici pauvres. Dieu a vu ce qu’Ami Diallo vient de nous offrir. Et c’est Allah qui va la récompenser», a déclaré M. Bourama Doumbia. Cette visite traduit en tout cas la ligne directrice d’AMIMI SHOP, «mettre l’humain au-dessus du profit» ! Moseto Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here