63e anniversaire de la Révolution algérienne: L’Ambassadeur Boualem Chebihi se félicite « des progrès tangibles » dans la mise en œuvre de l’Accord

9
L’ambassade de la République Populaire et Démocratique d’Algérie au Mali a organisé le vendredi 3 novembre 2017, une cérémonie pour commémorer le 63ème anniversaire du déclenchement de la révolution algérienne contre le colonialisme, une révolution qui a permis au peuple algérien de recouvrer son indépendance. Cette réception qui s’est tenue dans l’enceinte de l’ambassade à Daoudabougou, a enregistré la présence de membres du gouvernement, d’anciens Premiers ministres et ministres, d’anciens et actuels Chefs d’institutions, des responsables politiques, des responsables des parties signataires de l’accord pour la paix ainsi que des représentants du corps diplomatiques accrédités et la communauté algérienne vivant au Mali. Au cours de cette cérémonie, l’Ambassadeur d’Algérie au Mali son excellence Boualem Chebihi s’est félicité des « progrès tangibles » qui marquent le processus de mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, il a également assurer ses frères maliens de la poursuite de l’accompagnement de l’Algérie pour parvenir à de nouvelles avancées sur le chemin de la paix et de la réconciliation et permettre aux populations de gouter au dividende de la paix. Après l’exécution des hymnes nationaux des deux nations, son excellence, Boualem Chebihi a remercié ses hôtes d’avoir accepté de venir partager avec eux la joie de la célébration du 63ème anniversaire de la revolution algérienne du 1er novembre 1954. Selon lui, la commémoration de cette datte marquante de l’histoire contemporaine de l’Algérie est un hommage rendu par les algériens aux artisans de la guerre de libération nationale par laquelle ils ont fait triompher leur refus séculaires de l’invasion et de l’occupation coloniale. « Un combat libérateur qui a accéléré par ailleurs, l’accession à l’indépendance d’autres peuples du continent et que le Mali a activement soutenu entre autres en abritant le Front Sud de l’ALN à Gao dirigé alors par celui qu’on surnomme à ce jour Abdelkader El Mali, en l’occurrence le Président Abdelaziz Bouteflika », a-t-il souligné. Ainsi, il a fait savoir que c’est sous le leadership de ce dernier que l’Algérie s’emploie avec détermination à consolider ses acquis réalisés depuis l’indépendance du pays consacrée le 5 juillet 1962 sur le chemin de l’édification de la démocratie sociale projetée dans la déclaration du 1er novembre 1954. Au dire de son excellence, l’Algérie dans son environnement malheureusement encore agité et toujours marqué par la persistance de la menace terroriste et des fléaux connexes qui guettent la sécurité des Etats, s’attelle à préserver sa sécurité restaurée à la faveur de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale et continue à assumer pleinement ses responsabilités nationales, régionales, continentales et internationales en la matière tout en n’épargnant aucun effort pour élargir et consolider les espaces de paix et de stabilité. Une coopération excellente Parlant des relations historiques entre les deux nations, l’ambassadeur a expliqué qu’elles sont forgées dans le bon voisinage, le combat commun pour la liberté, la souveraineté et le développement. En ce sens, il a déclaré que les relations qui lient l’Algérie et le Mali sont excellentes, empruntes de respect et de confiance mutuels et de solidarité agissante. Pour lui, c’est dans cet esprit que les deux nations poursuivent leur collaboration dans le cadre du partenariat stratégique multiforme qu’ils ont noué à la faveur des orientations des deux Présidents. Un partenariat, dit-il, qui leur permet aujourd’hui de faire face aux défis communs, notamment dans le domaine de la promotion de la paix et de la stabilité dans les espaces d’appartenance commune à commencer par le Sahel. En outre, l’ambassadeur a saisi cette occasion pour se féliciter des progrès tangibles qui marquent le processus de mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger et assurer également ses frères maliens de la poursuite de l’accompagnement de l’Algérie pour parvenir à de nouvelles avancées sur le chemin de la paix et de la réconciliation et permettre aux populations de gouter aux dividendes de la paix. En ce qui concerne la coopération sectorielle bilatérale, il dira qu’elle se porte bien et que cette année est aussi une année fructueuse dans tous les grands domaines d’intérêt commun. Plus loin, il a indiqué que dans un esprit gagnant-gagnant, les contacts d’affaires entre les deux pays sont appelés à se renforcer davantage à la faveur du Forum Investir au Mali et de la 12ème édition de la FEBAK. Dans son intervention, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop dira que leur présence à cette cérémonie est l’occasion de magnifier une fois de plus, les excellentes relations qu’entretiennent le Mali et l’Algérie. Selon lui, ces deux pays ont cheminé ensemble dans le cadre d’une coopération multiforme et multidimensionnelle à la hauteur des aspirations de leurs peuples et à la lumière des liens séculaires, historique, géographique et humains. Ousmane Baba Dramé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here