Coupe du Mali : Stade-Djoliba, le choc que tout monde attendait

19
Stadistes et Djolibistes se sont qualifiés pour le bouquet final de Dame coupe, en battant, respectivement les Onze Créateurs (1-0) et le Réal (3-0) Le Stade malien a décroché le premier ticket de la finale de la 57è édition de la coupe du Mali, ce samedi 4 novembre, en battant 1-0 les Onze Créateurs au stade Modibo Keïta. L’unique but de la rencontre a été marqué par Mamadou Doumbia. A quatre minute de la fin du temps réglementaire, le défenseur central stadiste a permis à son équipe de débloquer le tableau d’affichage, avec la complicité du gardien des Créateurs, Cheick A. C. Sy qui s’est troué, après avoir effectué une sortie hasardeuse (86è min). Mamadou Doumbia n’avait plus qu’à pousser le cuir au fond des filets. Mais disons-le tout de suite, le Stade malien n’a pas volé sa victoire. Sur l’ensemble du match, les Blancs ont dominé leurs adversaires et se sont crées les meilleures occasions de la partie. Certes, le but de Mamadou Doumbia était bien évitable mais il faut admettre que les Stadistes étaient supérieurs aux Créateurs et méritent leur succès. La première alerte du Stade malien se situa peu avant la demi-heure. L’attaquant Moussa Koné «Koffi» a cru avoir débloqué le tableau d’affichage pour les siens mais son but sera refusé pour une position hors-jeu. Avant la pause, le même Moussa Koné, en position d’ailier, centre dans la surface; le cuir ricoche sur la main du défenseur central des Onze Créateurs, Boubacar Samassékou mais l’arbitre Ousmane Sidibé ne bronche pas. Au début de la 2è période, les Stadistes accélèrent et multiplient les incursions dans la surface adverse. L’attaquant Moussa Koné (encore lui) tire au dessus de la barre transversale (47è min). Quelques minutes plus tard, Mamadou Traoré voit son tir capté en deux temps par le gardien Cheick A. C. Sy (51è min). Deux minutes après, le même Cheick Sy gagne son face-à-face avec le milieu offensif Mamadou Traoré. A l’heure de jeu, le gardien des Créateurs s’incline devant Moussa Koné mais il est sauvé par un défenseur revenu en catastrophe (60è min). Après cette grosse occasion stadiste, les Onze Créateurs commencent à sortir la tête de l’eau et porter le danger dans le camp adverse, à l’image de ce tir de Lassana Samaké repoussé par le gardien, Djigui Diarra (71è min). Les joueurs de Niaréla jouent mieux. Le match commence à s’équilibrer. Mais à 4 minutes de la fin, Mamadou Doumbia débloque le tableau d’affichage pour les Blancs. Suite à un corner de Sékou Gassama, le défenseur de Sotuba profite d’une sortie hasardeuse de Cheick A. C. Sy pour marquer (86è minute). Le score ne bougera plus jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Ousmane Sidibé. «Nous avons un sentiment de fierté. Nous sommes qualifiés pour la finale de la coupe du Mali. Cette année, nous n’avons pas encore perdu. C’est un plaisir pour l’équipe», soulignera l’entraîneur du Stade malien, Mamoutou Kané. «Les deux équipes méritaient d’aller en finale. Les Onze Créateurs ont fait de leur mieux», ajoutera le technicien stadiste qui permet, ainsi aux Blancs, de prendre leur revanche sur l’équipe de Niaréla qui les avait éliminé à ce stade de la compétition l’année dernière. Du côté des Onze Créateurs, c’est la déception, même si le coach Demba Traoré admet que son équipe est passée à côté du sujet en première période. «Nous sommes déçus. En première période, nous avons été malmenés par le Stade malien. Nous avons mieux joué en deuxième période et c’est pendant cette période qu’on prend le but. C’est le football, on accepte le résultat», analysera le technicien. Les détenteurs de Dame coupe tombent donc en demi-finale et ne défendront pas leur titre. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here