Gestion des risques climatiques et d’inondations au Mali: Le PGRCI pour protéger les vies et les biens des populations

5
Dans le but d’améliorer les conditions socioéconomiques des populations maliennes face aux défis socioéconomique en cours, la dégradation de l’écosystème et les changements climatiques, le gouvernement du Mali avec l’appui financier de ses partenaires le fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont initié le Projet de Gestion des Risques Climatiques et d’Inondations au Mali (PGRCI). Après la commune I, c’était le tour de la population de la commune IV du district de Bamako de s’imprégner des objectifs du projet le Lundi 06 Novembre 2017 dans l’enceinte du foyer des jeunes de Lafiabougou Bougoudani via un atelier d’information. Le projet de gestion des risques climatiques et d’inondations au Mali est en pérégrination afin de le décortiquer aux populations bénéficiaires. Au cours des dernières années, le monde entier a pris conscience de l’existence et la gravité des effets des changements climatiques sur notre planète terre. C’est à ce titre que le Mali étant un pays vulnérable aux risques climatiques et aux inondations se doit de prendre des mesures drastiques pour prévenir les risques d’où la conception du projet de gestion des risques climatiques et d’inondations (PGRCI), a expliqué Mafing Koné, la coordinatrice nationale du projet. Elle a rappelé que de 1980 à 2007 que le Mali a connu deux grandes inondations qui ont eu des impacts sur plus de 3 000 000 de personnes et que les zones les plus affectées par les inondations au cours des 30 dernières années sont situées dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso, Mopti, Gao, Tombouctou et le District de Bamako. Les inondations survenues à Bamako en Août 2013, ont affecté plus de 34000 personnes, dont environ 20 000 personnes ont été déplacées, ces inondations ont entrainé la mort de 37 personnes et causé la perte de 280 maisons, regrette-t-elle. La coordinatrice nationale du projet Mafing Koné a signalé que l’objectif de l’atelier est de renforcer les capacités des autorités administratives nationales et locales afin de gérer et de réduire efficacement les impacts négatifs des inondations sur les communautés locales et les infrastructures au Mali et que sa mise en œuvre sera assurée par l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD) avec l’appui du fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le gouvernement du Mali. Elle a signale que cet atelier sera un cadre propice d’échange et d’expérience entre les différents professionnels et acteurs en charge de la prévention et de la gestion des risques climatiques et d’inondations de la commune IV pour la mise en œuvre efficace de ses activités. Le deuxième adjoint au maire de la commune IV, les chefs de quartiers et les responsables impliqués dans la mise en œuvre du projet ont tous rassuré la coordinatrice leur apport ne fera pas défaut afin de la permettre d’atteindre ses objectifs et de soulager la souffrance des populations liées aux effets des changements climatiques. Moussa Samba Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here