Nord du Mali : Encore un véhicule militaire saute sur une mine

5
Le lundi 6 novembre dernier à Soumpi (cercle de Nianfunké), un véhicule de l’armée malienne a sauté sur une mine. Bilan provisoire : 1 mort et plusieurs blessés. Le même jour, un mini bus a sauté sur une mine à Lélléhoye, un village situé à une dizaine de kilomètre d’Ansongo. Le véhicule transportait des forains qui se rendaient à la foire hebdomadaire de Fafa. Selon un bilan provisoire, il y a eu quatre morts et plusieurs blessés. Les corps et les blessés ont été conduits à l’hôpital d’Ansongo. Axe Kona –Doro : Embuscade meurtrière ! Le lundi 6 novembre 2017, des militaires maliens escortant un convoi de la Minusma sont tombés dans une embuscade sur l’axe Kona-Doro. Selon des sources locales, il y a eu des pertes en vie humaine, de part et d’autre. En effet, plusieurs terroristes furent tués par les militaires maliens et quatre civils de la Minusma sont aussi morts. Au retour d’une course poursuite contre les terroristes, un véhicule de l’armée s’est renversé. Deux militaires maliens sont morts et un autre a été blessé. Procès Amadou Haya Sanogo : Les détenus en grève de la faim Les 17 militaires, placés sous mandat de dépôt dans le cadre de l’affaire dite des bérets rouges, ont annoncé être en grève de la faim. Le procès reporté en novembre 2016 peine à reprendre. Rappelons que les corps des 21 bérets rouges ont été retrouvés dans un charnier, près de Kati. Yorosso : Inquiétudes autour des récoltes Cette année dans le cercle de Yorosso, les récoltes ne seront pas bonnes dans plus de deux cents hectares de champs de céréales. Une situation qui serait due à l’arrêt précoce des pluies dans la localité. L’information a été communiquée, la semaine dernière, par la direction nationale de l’agriculture en mission dans la zone. Radio Kayira de Koutiala saccagée : L’URD condamne Dans un communiqué rendu public le mercredi dernier, le parti Union pour la République et démocratie (Urd) indique avoir « appris avec consternation que la Radio Kayira de Koutiala a été saccagée par des individus armés le 07 novembre 2017 ». Le parti, poursuit le communiqué, condamne avec force cet acte barbare intolérable qui constitue une atteinte grave à la liberté de presse et à la démocratie. L’URD engage le gouvernement à rechercher les auteurs et complices de cet acte et à les mettre à la disposition de la justice pour qu’ils soient jugés et punis conformément à la loi. La Rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here