Édito : Merci ATT pour la route du poisson !

8
Si les habitants de ces trois cercles devraient te remercier à haute voix, ils te diront ceci : « ATT nous a soigné, ATT nous a aidé, ATT a soigné les plaies de nos âmes. ATT a pensé aux hommes pauvres d’abord avant le geste et la performance. ATT a aimé les dogons d’abord, en cherchant à alléger leur souffrance. Les œuvres d’ATT ne seront jamais rangées dans le placard de l’oubli et du folklore, car l’histoire fera son propre chemin pour récompenser, ceux-là qui ont été au labeur pour soulager leurs populations. Merci de nous avoir donné la route du poisson bitumée pour raccourcir les distances, pour renforcer les liens entre nous de part et d’autre de la frontière. ATT nous a convaincu qu’il y a une vie après la politique et qu’il y a aussi une vie jusqu’à la mort et même après la mort. Le nom et la renommée d’ATT feront le reste même après lui. Merci pour ton silence, qui fait partie aussi de tes réponses à tes détracteurs au même titre que la nouvelle route de Bamako-Ségou, la route de Bamako-Kangaba, la route de Kita-Kéniéba, frontière du Sénégal, l’Avenue Bouteflika etc… Vous avez été le meilleur d’entre nous. A travers le teaming, la mémoire, des populations maliennes ne conservera que vos meilleures réalisations même si la paternité est attribuée aujourd’hui, à d’autres qui ne font que trébucher depuis bientôt cinq ans, et qui considèrent l’évidence comme une certitude. André MALRAUT disait que ‘’la vérité de l’homme c’est d’abord ce qu’il cache’’. Le silence d’ATT contient l’hypothèse d’un secret. Effectivement cela a été son cas. D’abord accusé de haute trahison, ensuite vilipendé et après blanchi, que reste –t-il à faire si ce n’est de confisquer ses œuvres qui ont contribué à alléger la souffrance humaine, par ceux-là même qui ont deux faces dont une lisse et l’autre rugueuse. A travers cela l’exil est un naufrage pour le peuple malien! » La Rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here