Mamadou Satigui Diakité : « L’avènement du Sénat est un vœu ardent des collectivités maliennes »

17
Le Haut Conseil des Collectivités (HCC) a procédé le lundi dernier dans l’après-midi, à l’ouverture de sa 2ème session ordinaire au titre de l’année 2017, sous la présidence de son président, honorable Mamadou Satigui Diakité, qui a déclaré que l’avènement du Sénat est un vœu ardent des collectivités maliennes. « Le Haut Conseil des Collectivités s’inquiète du retard que va prendre l’avènement du Sénat, une exigence de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger et un vœu ardent des collectivités maliennes », a expliqué le président du HCC. Qui a félicité le président de la République pour sa bonne et sage décision de surseoir au processus de révision constitutionnelle qui commençait à créer une fracture au sein des populations maliennes. « Cette décision dénote de son esprit d’écoute, de son sens du patriotisme et de son souci d’apaiser le climat social », a indiqué le président du Haut Conseil des Collectivités. Avant d’exprimer toute sa reconnaissance au président IBK pour le Programme Présidentiel d’Urgences Sociales qui pose aujourd’hui de nombreux actes pour les populations. Il s’est réjoui de l’avancée notable enregistrée par la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger à savoir l’installation du gouverneur de la région de Kidal, la mise en place du MOC à Tombouctou et le début de la mise en œuvre du processus de désarmement, démobilisation et réinsertion. Pour lui, le Haut Conseil des Collectivités se félicite de la programmation des élections municipales, locales et régionales au mois de décembre prochain et souhaite que des mesures sécuritaires soient prises pour assurer leur bon déroulement. Autre sujet abordé par l’Honorable Mamadou Satigui Diakité a été celui relatif à la décision du Ministère des Mines d’identifier les orpailleurs en instituant, pour des raisons sécuritaires, une carte d’accès aux sites d’orpaillage. « Nous souhaiterions que les collectivités territoriales, les premières concernées, soient mises au centre de ces opérations », a laissé entendre le président du HCC. A noter que l’ordre du jour de cette session qui se déroule du 6 novembre au 5 décembre 2017 porte sur l’examen des textes soumis par le gouvernement pour avis. En plus de ses activités quotidiennes, le Haut Conseil des Collectivités s’est engagé sur un certain nombre de chantiers dont le plus important reste l’élaboration d’un Projet de Charte de l’Environnement au Mali. L’adoption du document est aussi prévue au cours de cette session. Adama DAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here