DESENCLAVEMENT DU PAYS : Une priorité du régime d’IBK

9
«Le développement d’un pays passe par les routes », disait un Homme politique malien. Ce point de vue semble être partagé par le Régime actuel qui a fait de la construction des routes son cheval de bataille. Une initiative soutenue par les populations à la base pour qui le leadership d’IBK pour un Mali émergent est une réalité. RAM Africa New York RAM Africa New York Le désenclavement intérieur et extérieur du pays est lancé par le régime d’IBK. La création du Ministère de l’Equipement et du Désenclavement du territoire est la parfaite illustration de la volonté d’IBK à booter le développement du secteur. Dès sa création, ce département ministériel s’est attelé à la tâche en lançant des chantiers. Ainsi, de nouveaux chantiers sortent de l’ombre pour donner du cachet à la politique du Président de la République en matière de routes. En quatre années de pouvoir, IBK est parvenu à désenclaver des centaines de localités du pays en les reliant entre elles. Cela, grâce au Programme Présidentiel d’Urgences Sociales (PPUS) qu’il a mis en place. Ce programme s’étend sur tous les domaines de la vie : social, santé, éducation, énergie, alimentation, infrastructures routières, etc. Ce programme mis en place est aujourd’hui en train de faire tâche d’huile surtout dans le secteur routier. En l’espace de quelques années seulement, le Gouvernement d’IBK a su relier les différentes Régions entre elles et relier le pays avec ses voisins, notamment avec la Guinée-Conakry, le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie. Des routes sont construites ou en voie de construction pour relier notre pays à tous les Etats de la Sous-région faisant frontière. Les populations bénéficiaires expriment leurs reconnaissances au Président de la République pour cette vision. Cet entrepreneur gérant d’un chantier de construction de route s’en réjouit : «La construction de routes est une politique fort louable. Pour faire ces routes, l’Etat a fait recours aux compétences des entrepreneurs nationaux. Car, la plupart des chantiers est gérée par les entrepreneurs nationaux. Une façon de partager les ressources du pays avec ses fils ». «Le décollage du pays est en cours sous le leadership d’IBK qui a ouvert les vannes du développement par les routes. Il revient aux populations à accompagner l’Homme dans sa permanente quête pour le mieux être de ses concitoyens », renchérit un autre citoyen sous le sceau de l’anonymat. A partir de ces témoignages, on est en droit de se dire que le Chef de l’Etat est en phase avec ses populations au plan économique et infrastructurel. Ambaba de Dissongo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here