PROCEJ : Des résultats probants

6
À la date du 30 juin 2017, le taux d’exécution des activités prévues sur le 1er semestre 2017 est fort encourageant : 26% des activités réalisées, 34% en cours et 44% non réalisées Le Projet de développement des compétences et emploi des jeunes (PRCEJ) a tenu la 5ème session de son comité de pilotage le jeudi 08 novembre au Département de tutelle sis à la Cité administrative. C’était sous la présidence du ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Maouloud Ben Kattra, en présence du coordinateur du Projet, Drissa Ballo et les représentants des ministères sectoriels. Fruit d’une étroite collaboration entre le Gouvernement de la République du Mali et l’Association internationale pour le développement IDA, le PROCEJ contribue à l’atteinte des objectifs du Gouvernement en matière de formation et de promotion d’emplois pour les jeunes maliens. Dans son discours d’ouverture des travaux, le ministre Ben Kattra a rappelé que le projet s’inscrit dans les actions mises en œuvre par le Gouvernement pour matérialiser l’engagement de Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République, Chef de l’Etat à apporter une solution idoine au problème de chômage, particulièrement le chômage des jeunes maliens. Cet engagement consiste, selon lui, à favoriser pendant la durée de son mandat, la création de milliers d’emplois, à mobiliser plusieurs milliards de FCFA pour le financement de l’entreprenariat jeune et le développement des dispositifs de formation professionnelle facilitant l’insertion des formés. La 5ème session du Comité de pilotage du Projet de développement des compétences et emploi des jeunes - PROCEJ se tient sous d’heureux auspices. En effet, à la date du 30 juin 2017, le taux d’exécution des activités prévues sur le 1er semestre 2017 est fort encourageant. Il se présente comme suit : 26% des activités prévues étaient complètement réalisées, 34% en cours et 44% non réalisées. Plus précisément les activités réalisées et en cours de réalisation ont permis d’atteindre les résultats suivants : la finalisation de l’ensemble des études architecturales qui étaient en cours ; le lancement des procédures d’acquisition des équipements pour les IFP/CFP et l’ENETP ; le démarrage des procédures de passation de marchés pour la rénovation des IFP/CFP ; le recrutement du prestataire pour la fourniture de minibus au profit des IFP/CFP ; la finalisation de la procédure de recrutement des établissements privés pour l’accès au fonds compétitif ; le recrutement des apprenants pour l’apprentissage de type dual et l’apprentissage dans le secteur moderne et le démarrage des formations complémentaires dans le cadre du dispositif de formation décentralisée de courte durée. A ce titre 368 jeunes de la cohorte 2016 ont été formés et certifiés. Aussi, l’acquisition de 1.880 kits d’insertion pour la cohorte 2017 ; la formation de 1.163 maîtres d’apprentissage et le placement en formation de 1.572 apprenants ; la formation de 4.900 jeunes formés à la création d’entreprise dont 2.940 ont produit des plans d’affaires simplifiés. Et 1.778 de ces jeunes, dont 1.008 femmes, ont reçu des subventions de démarrage. Daniel KOURIBA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here