Rencontre annuelle des agents généreux et autres souscripteurs des Assurances Lafia : Le Satisfécit

7
Les Compagnies d’assurance Lafia se portent bien. Cette déclaration a été faite par son Directeur général par intérim, Issa Mahamadou Maiga, lors de la traditionnelle rencontre annuelle des agents généreux et autres souscripteurs des Assurances Lafia-Sa. C’était le samedi 11 novembre, dans les locaux de la Direction générale des Compagnies d’assurance Lafia, sise à l’AC2000. La rencontre était présidée par Amadou Djgué, président du Conseil d’administration desdites compagnies, en présence du Directeur général par intérim des Agences Lafia, Issa Mahamadou Maiga. Il s’agissait lors de cette rencontre, de s’informer et d’échanger avec les agents généraux sur les préoccupations et les attentes de leurs compagnies d’assurance. Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est à rappeler que les agents généraux de Lafia représentent le premier maillon de sa chaine de distribution. En 2017, ils sont au nombre de 29, dont 06 nouveaux qui n’ont pas réellement commencé. La compagnie est représentée dans toutes les régions à l’exception des nouvelles récemment créées. Mais les activités sont suspendues à Tombouctou et Kidal, à cause de l’insécurité. En 2016, les agents étaient de 22 pour une prime émise de 1.532.750.285 FCFA. Le Directeur général par intérim des Compagnies d’assurance Lafia a rappelé quelques réalisations faites par sa compagnie. En termes de primes émises en 2016, la compagnie a réalisé 4.138.969.000 FCFA contre 4.279.583.984 FCFA en 2015, soit une baisse de 3,29%. La ratio de couverture des engagements réglementés passe de 150% en 2015 à 156,17% en 2016. La marge de solvabilité est excédentaire de 1.532.750.285 FCFA en 2016 contre 1.543.265.540 FCFA en 2015. Toute chose qui, selon Issa Mahamadou Maiga, justifie que Lafia se porte bien. Il ajoutera en plus que les agents généraux ont fait une production de 1.377.507.941 FCFA de primes contre 1.140.047.674 en 2015, soit une augmentation de 20,38%. Aujourd’hui, Lafia reste première en termes de couverture et respect des engagements. Malgré les performances, d’énormes défis restent à relever dont, entre autres, on peut citer : la bonne expertise des risques, le respect du tarif, la bonne tenue des documents, le respect des délais d’envoi des documents, la visibilité des produits, l’adaptation de l’entreprise à son environnement, la recherche et la prévention de la clientèle, a laissé entendre le directeur intérimaire des Compagnies d’assurance Lafia. Adama Bamba Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here