Régulation des médias en période électorale: La HAC outille ses membres

5
La Haute Autorité de la Communication du Mali (HAC), en partenariat avec le gouvernement du Mali et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), organise un séminaire de renforcement des capacités des membres de la Haute Autorité de la Communication du Mali de trois jours sur la régulation des médias en période électorale en prélude aux élections générales de 2018. L’objectif est de doter ses membres d’armes nécessaires pour mieux affronter les échéances, à cadrer les contenus des messages, des programmes audiovisuels, la gestion des débats, les articles de presse écrite et les éléments audiovisuels dédiés au processus électoral. Un séminaire qui a ouvert ses portes le lundi 13 Novembre 2017 à l’hôtel Radisson sous la houlette du premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga et en présence de plusieurs acteurs incontournables pour l’organisation des élections générales crédibles et transparentes au Mali comme le président du comité National d’Egal Accès aux Médias d’Etat, celui de la Cour constitutionnel, le chef de file de l’opposition malienne etc. Abdoulaye Idrissa Maiga, le Premier ministre a annoncé que la liberté de la presse est un indicateur cardinal de la démocratie et qu’un traitement de qualité de l’information surtout durant les périodes électorales permettra d’éviter les problèmes avant et après les échéances électorales. Avant de préciser que les élections générales de 2018 constituent une préoccupation majeure pour le gouvernement et une préoccupation commune pour tous les Maliens et que chacun doit s’impliquer pour sa bonne tenue. Fodié Touré, le président de la Haute Autorité de la Communication du Mali (HAC) a indiqué que la mission de régulation de la HAC s’étend à tous les médias, publics et privés et qu’elle s’exerce en toute période notamment en période électorale compte tenu de la crise que le Mali traverse et des risques de fractures sociales qui peuvent survenir à cette occasion en raison des enjeux. Il a fait savoir qu’au cours de ces trois jours, la HAC et les instances de régulations participantes renforceront leurs capacités en partageant leurs expériences sur les bonnes pratiques des médias aboutissant à l’organisation d’élections libres, crédibles et transparentes via une régulation indépendante et équitable des médias. Moussa Samba Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here