Siaka Diarra, Président de l’Union des Forces Démocratiques (U.F.D) : « Nous ne présenterons pas de candidat contre IBK en 2018 »

8
L’Union des Forces Démocratiques (U.F.D) a tenu le week-end dernier son 5ème congrès ordinaire, couplé à sa conférence nationale. Au terme des travaux et sans grande surprise, le parti décidé de ne pas présenter de candidat pour les élections présidentielles contre le président IBK en 2018. « Nous ne présenterons pas de candidat contre IBK en 2018. Le candidat de l’Union des Forces Démocratiques est Ibrahim Boubacar Keita que nous soutiendrons dès le premier tour des élections présidentielles 2018 », précise le président du Parti, M. Siaka Diarra. Le but dit-il, est de donner plus de confiance et d’assurance au président de la République IBK dans la perspective d’un second quinquennat en 2018. Le congrès a aussi créé le bureau des jeunes qui est présidé par M. HamadounHaidara. La présidente des femmes est Mme Awa Sissoko. Les membres du bureau central sont passés de 45 membres à 55 membres, toujours présidés par M. Siaka Diarra. Pour la circonstance, de milliers de militants du parti et les délégués venus de toutes les régions du Mali et de l’extérieur ainsi que les élus et conseillés du parti se sont massivement mobilisés. En effet, ce 5ème congrès statutaire intervient dans un contexte de renouvellement et de rajeunissement pour l’U.F.D. Car, après les élections communales de 2016, une centaine de jeunes cadres ont adhéré au parti. Pour le président de l’U.F.D, M. Siaka Diarra, ces élections ont révélé la grande santé du parti et confirmé sa place de choix parmi les 15 premiers partis sur 186 formations politiques au Mali. Aujourd’hui, l’Union des Forces Démocratiques a 71 conseillers, dont 6 femmes et 2 maires, a-t-il précisé. « L’obtention démocratique de ces conseillers et maires atteste à suffisance que l’U.F.D a grandi et se classe aujourd’hui dans l’arène des grands partis politiques du pays. L’analyse de ces résultats montre l’occupation de l’ensemble du territoire national par notre parti », souligne M. Diarra. Qui a invité les congressistes à explorer les voies et moyens pouvant permettre à l’UFD de consolider ses acquis, mais aussi, de faire mieux lors des prochaines échéances électorales, notamment dans les cercles et dans les régions. Le président de l’Union des Forces Démocratiques a réaffirmé l’appartenance de son parti à la majorité présidentielle, conformément à ses engagements pris en 2013 et se réjouit de grandes réalisations du président de la République Ibrahim Boubacar Keita. Selon lui, l’U.F.D s’inscrit dans la dynamique de la paix et de réconciliation nationale prônée par les plus hautes autorités du pays. « Ce combat, nous le mènerons à coté de nos alliés de la majorité présidentielle », ajoute-t-il. Pour le représentant de l’UM-RDA, M. Ibrahim Boubacar Bah, l’Union des Forces Démocratiques est un parti sûr qui a une ambition pour le Mali. « l’UM-RDA ne pouvait pas être absent à ce congrès de l’UFD, car beaucoup de choses nous unissent et nous sommes ensemble dans le cadre de la majorité présidentielle », précise-t-il. Adama DAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here