AFFAIRE HUICOMA : Une rencontre avortée par défaut de formalités protocolaires

13
Dans la suite de l’affaire HUICOMA, une rencontre qui devait se tenir entre les travailleurs et les membres du Gouvernement a été avortée à Koulikoro, la semaine dernière. La principale cause reste liée à un manque d’élégance, un grave manquement des procédures en matière de formalités protocolaires du côté du Gouvernement. Le rendez-vous a été renvoyé aux calendes grecques. Jusqu’à présent, les travailleurs de l’HUICOMA sont dans l’attente du Gouvernement pour le règlement définitif de la situation relative au paiement de leur plan social promis d’ici à la fin de l’année encours. À cela s’ajoutent d’autres promesses, dont la création d’emplois, la formation et la réinsertion socioéconomique et la restauration de leur usine. Et là, il est clair comme l’eau de roche qu’une volonté politique ne fait pas défaut au niveau du Gouvernement. C’est dans cette perspective qu’une forte Délégation, à travers les Ministres de l’Action Humanitaire, Hamadoun Konaté ; du Travail et de la Fonction Publique, Mme Diarra Raky Talla et du Développement Industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, devait s’entretenir avec les travailleurs de l’HUICOMA. La rencontre qui était prévue au Gouvernorat de Koulikoro n’a pas pu avoir lieu, à cause d’un manque de communication de la part des services de protocole du Gouvernement. Qu’est-ce qui s’est passé ? En effet, les membres du Gouvernement se sont déplacés à Koulikoro la semaine dernière pour des échanges préalables avec les travailleurs de l’HUICOMA mais sans faire aucun préavis de rencontre. «Nous n’avons reçu l’information de la venue des membres du Gouvernement que lorsqu’ils sont déjà à Kayo, à quelques kilomètres de la rentrée de la ville de Koulikoro», martèle la Présidente des femmes travailleuses. Les Ministres ont été accueillis au Gouvernorat à l’insu du Gouverneur. Seuls le Chef du protocole et les Conseillers étaient sur place. Les membres du Gouvernement ont été alors contraints d’attendre leurs hôtes de l’HUICOMA convoqués à la catastrophe pour venir recevoir les Ministres. Donc, logiquement, il fallait une heure d’attente pour que les travailleurs se rassemblent dans la salle. À l’issue d’une brève rencontre, la Délégation gouvernementale s’est vue dans l’obligation de prendre le chemin de retour sans accomplir leur mission. Ils ont ainsi promis de revenir pour corriger ce dérapage. «On ne se presse pas, on les attend d’ici le délai qui est prévu pour décembre prochain», martèle un jeune du mouvement de lutte pour la restauration de l’HUICOMA. Mohamed BELLEM : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here