Finale de la coupe du Mali 18 novembre: Les Djolibistes appellent au fair-play

16
Hérémakono a abrité dimanche 12 novembre 2017 l’assemblée générale des supporters du club Djoliba AC. La finale prévue le samedi 18 novembre doit se jouer sans injures sans violences, a recommandé le comité des supporters du club. Sous la présidence de Vieux Harouna Diallo, les Djolibistes ont invité leurs supporters à placer cette finale de la Coupe du Mali sous le signe de la paix et la cohésion sociale, la non-violence et le fair-play. « Nous sommes là pour les préparatifs de la finale de la Coupe du Mali qui se disputera entre notre club et le Stade malien de Bamako. Ce match est important. Il se jouera sous une grande pression chez les joueurs et chez nous les supporters. A cette finale, il y aura la présence des membres du gouvernement et plusieurs autres personnalités. Nous invitons nos supporters à rester calmes, à ne donner que leur voix, surtout pas d’injures et pas de projectiles dans le terrain », a conseillé Vieux Harouna Diallo. Aux dires du conférencier, le résultat du match dépendra du port de maillot par les supporters. Selon lui, il faut coûte que coûte qu’il y ait beaucoup de maillots rouges sur le terrain. Cela encouragera les joueurs, a-t-il dit. Le problème du football malien a pour source le parti pris a confié Modibo Coulibaly. Il a ajouté que cette finale est une chance pour le monde footballistique à surmonter les obstacles en se donnant la main . Nos deux clubs doivent se donner la main pour une issue favorable au football malien », a souligné le SG du club Djoliba, Modibo Coulibaly. Dans les divers, M. Coulibaly a rappelé que la Fifa a envoyé ses émissaires au Mali. Ils se sont imprégnés sur les causes du conflit et les élections passées, a-t-il dit. Selon ses propos, la Fifa n’a reconnu aucun bureau exécutif au nom du sport roi malien. Pour M. Coulibaly, un comité de normalisation est incontournable. Le président des supporters a invité les supporters à une maîtrise de soi et de responsabilité le jour de la finale, prévue le samedi 18 novembre. « Nous sommes le douzième joueur.Nous devrons jouer notre partition du début à la fin du match », a dit le président. Koureichy Cissé (stagiaire) Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here