Loi sur l’enrichissement illicite : Face à la pression du Syntade, IBK et son Gouvernement cèdent !

12
IBK et son gouvernement ont cédé face à la pression voire le chantage du SYNTADE (Syndicat National des Travailleurs des Administrations d’Etat) exigeant l’abrogation de la loi sur l’enrichissement illicite. Le Président IBK vient de prouver encore une fois de plus si besoin en était, à l’opinion nationale et internationale son incapacité à réformer un Etat, à lutter contre la corruption “ce mal national” qui gangrène notre pays, le continent, avant que certains ne me le rétorquent comme si ce fléau est une fatalité. Pouvait-il en être autrement ? Sûrement non ! Celui qui a profité ou tiré profit du système, un pur produit du système est incapable de le combattre, qui serait une trahison des compères, qui donne raison au SYNTADE. Sinon comment comprendre qu’un Syndicat non pas le moindre puisse sans pudeur clamer haut, perpétuer l’impunité et le vol dans son Pays. 110 mille agents de l’Etat (fonctionnaires et contractuels) volent et trichent 18,3 millions de citoyens, que le Président trouve normal. Face à un tel drame le président a choisi de préserver la quiétude de son fauteuil pour ne rien faire, resté inactif, laisser la corruption et l’enrichissement illicite prospérer dans son Pays. Mais le même président ne se gêne pas de couler des larmes devant les notables et religieux pour justifier sa compassion ou son amour pour ce Pays. Il lui reste à préparer une loi d’amnistie des délits d’enrichissement illicite depuis l’indépendance à ce jour, afin de repartir sur une nouvelle. Cela est aussi un courage politique car le pouvoir ne peut et ne doit faire plaire à tout le monde. Sauf que ses Députés composant la majorité, étant en fin de mandat et en mal en point face au public ne seraient pas disposer à voter une autre loi controversée. Adama Kane Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here