Maire de Kaniogo, Oumar Traoré : Un homme engagé sans réserve pour le développement et le progrès de sa commune

6
Elu maire de la commune de Kaniogo (Cercle de Kangaba) haut la main lors des communales du 20 novembre 2016, Oumar Traoré a enclenché la modernisation et le développement de la commune. Connu pour son engagement sans réserve pour le développement et le progrès de la commune de Kaniogo et son sérieux dans le travail, le maire du parti Yelema Oumar Traoré a, dès sa passation, engagé la bataille du développement de sa commune vitale. Dans un premier temps, le jeune maire qui a trouvé la Mairie dans un état de délabrement total et très endettée, a payé la moitié de cette dette. Il a ensuite acheté une voiture 4X4 pour la Mairie. Puisque avant le maire se déplaçait à moto et cela était inadmissible. Dans un second temps, M.Traoré s’est investi pour la modernisation et l’équipement de la Mairie qu’il a trouvé dans un très mauvais état. « Nous avons renouvelé les meubles de la Mairie qui étaient en très mauvais état. Nous avons également achevé les travaux de la construction de 2 centres secondaires qui vont être inaugurés dans peu de temps sachant que la commune accueille de plus en plus de personnes », nous a indiqué le maire Oumar Traore lors d’un entretien. Le train du développement de la commune en marche Conscient que le développement de la commune passe par les taxes, le maire Oumar Traoré a montré le bon exemple à la population en payant entièrement les TDRL. « Nous avons fait le recouvrement des taxes pour montrer à la population que c’est à elle de les payer », indique-t-il. Avant de poursuivre : « Je privilégie l’unité de la commune. Pour preuve, j’ai payé entièrement moi-même les TDRL de la commune pour leur montrer mon engagement pour le développement et l’unité de ma commune ». En effet, la commune de Kaniogo une zone minière. L’exploitation des mines se faisait en désordre. A son arrivée à la tête de la Mairie, Oumar Traoré a mis fin à la recréation. « Nous avons fait savoir aux propriétaires des gisements que nous ne voulons nullement pas les empêcher pour l’exploitation des mines mais qu’ils le fassent dans le respect les lois. Avant l’exploitation des mines, nous leur demandons de venir prévenir la mairie une semaine avant. Cela va nous permettre d’analyser le terrain à exploiter pour voir s’il n’appartient pas à quelqu’un, s’il n’y a pas de conflit au tour dudit endroit entre autres avant de donner l’accord d’exploitation », explique le maire Traoré. S’agissant du volet des infrastructures routières, le maire Oumar Traoré se dit soulagé. A l’en croire, le souci des routes a été levé par l’Etat avec le goudronnage de la route principale menant à Bamako, car pendant l’hivernage cette route était impraticable. Avant de souligner que le conseil communal de la Mairie sous sa houlette a réhabilité des routes secondaires menant au chef-lieu de la commune. En ce qui concerne le volet de la Santé, des progrès ont été enregistrés. Et le maire Oumar Traoré jure la main sur le cœur qu’il y a une maternité dans chacun des 11 villages de sa commune qui a 4 CSCOM. « Le gouvernement a initié la construction de 2 CSCOM supplémentaires. Maintenant on projette l’équipement et la réhabilitation des maternités », a-t-il expliqué. Pour l’éducation, l’aide financière que faisait le gouvernement pour l’entretien des classes de la commune n’arrivait jamais à destination. « Nous ne savons pas où sont passés ces fonds, c’est entre l’ancien maire et ses collaborateurs », s’indigne le maire Traoré. Avant de poursuivre : « Donc j’ai fait appel à la population pour lui parler de l’apport trimestriel fait par le gouvernement pour l’entretien des salles de classe, l’achat des fournitures, maternités etc. et de ce qu’on projette de faire avec cet argent. Maintenant il y a eu des progrès ». Et le maire Traoré de conclure : « Nous avons versé les 3 premières trimestres des aides gouvernementales pour la construction de 3 salles de classe et un bureau. Ils sont finis maintenant, nous allons entamer la construction de 4 salles de classe pour ce dernier trimestre ». La Rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here