Programme d’urgence pour les régions du Nord : Des efforts méritoires à consolider

5
La 4è réunion du Comité national de coordination technique du Programme d’urgence pour la relance du développement des régions du Nord (PURD/RN) s’est tenue lundi dernier au ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire. La réunion était présidée par le ministre en charge de la Solidarité, Hamadou Konaté, en présence des gouverneurs des régions septentrionales, Gao, Tombouctou, Kidal, Ménaka, Taoudénit et celle de Mopti. La rencontre s’est attachée à apprécier le niveau d’exécution du PURD/RN à la date du 31 octobre passé. Elle a aussi fait la synthèse des constats et propositions des différentes missions effectuées entre juillet et août par le Comité national de coordination technique dans les régions de Mopti, Tombouctou, Gao et Ménaka. En outre, le Comité a également passé en revue les recommandations de la précédente session de l’instance de décisions du PURD/RN, tenue le 4 avril dernier. Le ministre Konaté a d’abord remercié les participants pour leur présence effective avant de faire un rappel de la mission principale assignée au Comité national de coordination technique du PURD/RN. Selon lui, cet organe a pour mission de veiller à la bonne exécution du PURD/RN. Et Hamadou Konaté de rappeler que ledit programme a aussi pour objectif d’assurer la réinstallation totale de l’administration dans les zones affectées par la crise sécuritaire. Il convient de rappeler que notre pays enregistre depuis quelques années des turbulences au niveau de certaines localités. Cette situation préoccupe nos compatriotes qui réclament le retour de la paix et la stabilité dans les zones touchées par l’insécurité. Selon le ministre, le montant total mobilisé pour l’exécution des deux premières phases dudit Programme s’est chiffré à un peu plus de 28,2 milliards de Fcfa. Quant à la troisième phase, elle mobilisera 7,7 milliards de Fcfa. Les résultats obtenus dans la mise en œuvre des deux premières phases ont contribué, selon le ministre, à la réinstallation de l’administration sur une bonne partie du territoire, notamment dans les zones affectées par la crise. Selon le ministre en charge de la Solidarité, le Programme d’urgence pour la relance et le développement des régions du Nord, a contribué à la réhabilitation ou la construction de 274 bâtiments administratifs. En outre, il a également permis de doter les services administratifs des commodités (kits informatiques, mobiliers de bureaux) et de moyens logistiques. A cet effet, 121 véhicules et 893 motos ont été mis à la disposition des services administratifs dans le Septentrion. Le ministre a tenu à préciser que ces matériels ont été livrés entièrement par des entreprises locales, contribuant ainsi à la création d’emplois. Il ressort des explications fournies par le ministre que la 3è phase du PURD/RN est largement consacrée aux régions nouvellement créées, à savoir Ménaka et Taoudéni, afin de les doter d’infrastructures adéquates leur permettant d’être rapidement opérationnelles. A l’issue des travaux, des recommandations seront faites afin de renforcer les acquis des deux premières phases du Programme d’urgence pour la relance et le développement et prendre des mesures adéquates afin de faciliter le démarrage effectif de la 3è phase. Le ministre a aussi apprécié les résultats encourageants obtenus par le PURD/RN qui affiche un bilan positif, avant de souligner que le Programme a connu un coup d’arrêt dans la Région de Kidal. Mais le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire dit garder l’espoir de voir les difficultés aplanies avec le retour et l’installation du gouverneur de Kidal et des Autorités intérimaires de la Région. Toutes les dispositions sont prises pour le démarrage effectif des activités dudit Programme dans cette région. A ce propos un peu plus de 3,4 milliards sont disponibles pour l’exécution des phases I, II et III du PURD/RN. Amadou B. MAIGA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here