Promotion du genre: Une faible représentativité des femmes dans les médias au Mali, selon la Fondation Tuwindi

4
Pour consolider la déontologie journalistique et promouvoir le genre au Mali, la Fondation Tuwindi, en collaboration avec Free Press Unlimited a mené, du 9 au 13 octobre 2017, une étude pour mesurer la représentativité du genre dans les médias dans notre pays. Les résultats de cette étude qui a concerné 58 moniteurs de la radio, de la télévision, des journaux et de l’internet ont été présentés, le lundi 13 novembre 2017, à la presse à l’Hôtel de l’Amitié en présence du directeur exécutif de la Fondation Tuwindi, Tidiane Togola. A l’issue de l’étude, selon la Fondation Tuwindi, il y a une faible représentativité des femmes dans les médias et dans les nouvelles et les débats en général et une répétitivité équilibrée des présentateurs et présentatrices à la télévision. Dans leur présentation, les responsables de ladite fondation ont souligné que le paysage médiatique au Mali est caractérisé notamment, par la faible représentativité des femmes dans les médias ; l’absence de données actualisées sur la situation du genre dans les médias ; la nécessité de comprendre de façon factuelle la situation du genre dans les médias pour mettre en place des actions efficaces en faveur de la prise en compte du genre dans les médias. Cependant, il convient de noter que la présente étude a été menée par la Fondation Tuwindi avec l’appui Technique et Financier de Free Press Unlimited auprès de 40 radios, de 6 télévisions, de 2 internet et 9 journaux à travers le pays. Selon le présentateur, Bakary Sidibé, la méthodologie utilisée pour cette étude a permis de mettre en place un outil de collecte et d’analyse de données à partir des indicateurs de l’UNESCO. Il s’agit notamment d’une fiche de Codage et guide, de l’application mobile de remontée d’information, de la plateforme web d’analyse automatique de données, du choix des organes selon l’importance de l’audience, du recrutement et la formation de 58 moniteurs repartis par type de média ainsi qu’une équipe contrôle qualité de données. Pour lui, cette étude avait pour objectifs entre autres de mesurer la représentativité du genre dans les médias au Mali ; de mesurer la proportion des femmes et des hommes qui animent les nouvelles et les débats ; d’évaluer la qualité des nouvelles ou débats sous l’angle de l’analyse genre ; de fournir des données factuelles permettant de mettre en œuvre des actions adéquates pour la prise en compte du genre dans les médias au Mali et d’avoir un baromètre numérique sur le suivi de la prise en compte de la dimension genre. En somme, dira-t-il, cette étude démontre « une faible représentativité des femmes dans les médias en général ; une faible représentativité des femmes dans les nouvelles et les débats ; une répétitivité équilibrée des présentateurs et présentatrices à la télévision et un besoin de prendre des mesures correctives adaptées. » Moussa Dagnoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here