Esclavage des migrants en Libye : Les indignés, les imposteurs et les retardataires !

48
Encore une fois, les réseaux sociaux ont fait leur effet. Cela depuis la diffusion d’un reportage de la chaine de télévision anglaise CNN, sur la vente aux enchères des immigrés noirs au niveau de certains camps libyens. En boucle, la vidéo de ce reportage inédit fut largement partagée entre les internautes, les sites d’infos et les groupes des différents réseaux sociaux. Suivront des messages d’indignation, de protestation et d’appel de nombreuses personnes, connues ou inconnues. Dont les plus en vue sont les artistes Tiken Jah Fakoly (qui a tenu une conférence de presse), Alpha Blondy et Koffi Olomidé. D’autre part, la vidéo qui aurait été la plus partagée est de l’animateur-radio vedette de RFI, Claudy Siar, initiateur du mouvement « Génération consciente ». Pour de nombreux internautes, lui comme d’autres, ont raté l’occasion de se taire. Ceux-ci n’ont pas manqué de rappeler que Claudy Siar fut un proche collaborateur du Président Nicolas Sarkozy, cet homme d’Etat français indexé partout comme le principal déstabilisateur de la Libye. Ils affirment que si ce pays est tombé dans de telles bassesses, c’est surtout à cause de l’intervention injustifiée et indigne des Occidentaux sous l’impulsion de Sarkozy, dont le même Claudy Siar fut délégué interministériel. Du coup, il fut rangé dans le lot des imposteurs, comme lors de la crise ivoirienne lorsqu’il a fait volte-face à Laurent Gbagbo. Le troisième lot des intervenants dans cet événement est composé des retardataires. Parmi ceux-ci, on peut classer les autorités publiques des pays dont les ressortissants sont victimes de ces atrocités en Libye, ainsi que les organisations sous régionales et régionales. Leurs réactions furent autant tardives qu’elles tombent après moult dénonciations sur leur silence coupable. A ce chapitre, le président malien, Ibrahim Boubacar Kéita après avoir condamné cette barbarie, en appelle à l’ouverture d’une enquête tripartite (UA-UE-ONU) pour établir les faits. Même son de cloche chez le président Guinéen Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine et d’autres chefs d’Etat des pays de la CEDEAO. Et à la dernière minute, un communiqué du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale a rappelé pour consultation l’Ambassadeur du Mali en Libye. Après les réactions, place maintenant aux actions. Moustapha Diawara Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here