Présidentielle 2018 : Le mouvement LAHIDU porte son choix sur IBK

63
Pour les Responsables du mouvement Luttes Africaines pour l’Humanisme, l’Intégration, le Développement et l’Unité (LAHIDU), présidé par Hari Makan Kéïta, le Chef de l’Etat, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta est le candidat idéal pour les présidentielles de 2018 au Mali. Luttes Africaines pour l’Humanisme, l’Intégration, le Développement et l’Unité (LAHIDU) est un mouvement politique de patriotes pour la prospérité du Mali et de l’Afrique, créé le 30 juin 2017. D’obédience panafricaniste, socialiste et humaniste, les LAHIGU est un consortium d’acteurs politiques issus de différents partis politiques, tels que le RPM, l’URD, l’ADEMA-PASJ, etc. Face à la presse, le samedi 18 novembre dernier, au siège de l’association en Commune V du District de Bamako, près du CSDM, le Président de LAHIDU, Hari Makan Kéïta, a expliqué que le mouvement vise à contribuer à l’édification des États Unis d’Afrique et à l’émancipation réelle des peuples africains. «Notre continent continue de souffrir des effets de la balkanisation coloniale et des subterfuges de néo colonialisme où l’ancien colonisateur continue sa mainmise sur nos Etats, nos économies, nos matières premières et même sur nos cultures. Il nous garde ainsi dans les chaines qui datent de la traite des esclaves noirs », a regretté le Président de LAHIDU. Selon monsieur Hari Makan Kéïta, le néocolonialisme continue de s’immiscer directement ou indirectement dans les élections en Afrique et singulièrement au Mali, et installe très souvent à la tête des pays africains des dirigeants «à la solde de ses propres intérêts». «Des systèmes économiques et monétaires extravertis dont nous n’avons aucune maitrise nous sont imposés », a dénoncé Hari Makan Kéïta. Ce qui maintient les Peuples africains dans un état de mal vivre, de précarité, d’inégalités sociales et de mercantilisme. Face à cette situation, LAHIDU a lancé un appel pressant à tous les Peuples africains progressistes pour un sursaut historique afin de parvenir à la libération et à la prospérité de nos pays, à travers la création et l’entretien en Afrique et dans le monde « des relations privilégiées avec toutes les organisations politiques engagées dans la lutte pour l’émancipation et l’intégration des peuples africains». Aux dires du Président de LAHIDU, l’élan combatif du Peuple malien contre les crises institutionnelles, sécuritaires et d’impunité que traversent le pays est inhibé par la gestion oligarchique de la plupart des partis politiques, à la solde de l’impérialisme international, qui font commerce de la misère sans cesse croissante de la population. « Toutes ces forces réactionnaires (Djihadistes et différentes rebellions) qui sont à l’origine de la crise sont créées et entretenues par les puissances impérialistes», a déclaré Hari Makan Kéïta. Avant d’enchaîner : «Il n’est secret pour personne que les règles du marché international sont établies de manière que seuls les intérêts des pays du Nord qui contrôlent toutes les institutions financières internationales sont pris en compte. L’économie libérale basée sur la primauté de l’intérêt privé et égoïste accompagne et renforce l’ordre mondial injuste». LAHIDU rejette une telle organisation du monde et veut contribuer d’un Mali socialiste, libre, prospère dans une Afrique libre et prospère, par la formation et l’éducation d’une nouvelle humanité qui s’inspire des thèses du socialisme et de l’International Humaniste. «L’aspiration essentielle de LAHIDU est de construire une société de production, de travail et non uniquement de consommation. Une société où tout prédateur des principes moraux et légaux et des biens sociaux est puni », a précisé Hari Makan Kéïta. Veiller à l’égalité régionale au Mali Accordant une importance particulière à la cohésion sociale nationale, l’association entend veiller à ce que toutes les Régions du Mali soient équitablement représentées dans les instances de décisions et de l’administration du pays. Il s’agira pour elle d’aller à une démocratie politique et économique réelle, capable de créer des conditions d’une transparence dans la gestion des affaires publiques, de luttes contre les inégalités sociales. Soutenir IBK en 2018 «Pour l’élection présidentielle de 2018, nous soutenons Ibrahim Boubacar Kéïta », a révélé le Président de l’association LAHIDU. Ce choix s’explique par l’esprit patriotique qui caractérise le Chef de l’Etat et les actions qu’il ne cesse de poser pour une sortie heureuse de la crise qui secoue le pays depuis les événements douloureux de mars 2012, ayant entrainé l’occupation des deux tiers du payspar des forces obscurantistes qui prétendent enseigner l’Islam. Cyril ADOHOUN Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here