Journée mondiale des toilettes : Pour que cesse la défécation à l’air libre

53
Malgré les nombreux efforts déployés par les autorités 12 % de la population rurale continuent toujours la pratique. Célébrée dimanche dernier sur l’esplanade du Palais de la culture Amadou Hampaté Ba, la 8ème édition de la Journée mondiale des toilettes vise à attirer l’attention des plus hautes autorités et de la population sur les dangers liés à la défécation à l’air libre, à la mauvaise gestion des eaux usées, d’où le thème de cette année “Eaux usées”. Le choix du thème n’est pas fortuit, il cadre parfaitement avec les réalités de nos villes et campagnes avec les conséquences que l’on sait sur le plan de santé. Aujourd’hui, nul n’est sensé ignorer la problématique des eaux usées. Elles constituent une véritable préoccupation pour les Maliens en général et les Bamakois en particulier. Le Premier ministre, Chef du gouvernement Abdoulaye Idrissa Maiga qui a présidé la cérémonie de lancement, a fait savoir que la question de l’environnement et de l’assainissement reste une préoccupation des autorités maliennes. « C’est nécessaire, voire indispensable de réussir ce combat contre l’insalubrité, qui demeure une affaire de toutes et tous » a t-il dit. Après le lancement de la journée par le Premier ministre, Mme Keita Aida M’Bo, en qualité de chef du département de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, a donné le 1er coup de balai de la Journée citoyenne d’assainissement avec le maire de la Commune V, Amadou Ouattara. Mais auparavant, la représentante de l’Unicef, Lucia Eloi, a insisté sur l’importance de la présence de toilettes dans les ménages et dans les lieux publics. Elle a salué l’engagement des autorités maliennes en la matière à travers l’approche Assainissement total piloté par les communautés (ATPC), qui a permis d’éradiquer la défécation dans près de 3000 villages. Lucia Elio a rassuré les autorités maliennes de l’engagement des PTF à soutenir cette approche qui a déjà fait ses preuves. Signalons que la présente journée, qui a bénéficié d’un appui financier considérable de l’USAID, a été mise à profit pour récompenser les lauréats du concours établissement scolaire propre par la direction nationale de l’assainissement et du contrôle de la pollution et des nuisances (DNACPN). Ces établissements ont reçu chacun, des équipements d’assainissement et une somme symbolique pour les encourager dans leur dynamique. Diakalia M Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here