Démission du Ministre Konaté : Encore une occasion manquée par IBK!

35
Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Mamadou Ismaël Konaté a rendu le tablier le lundi 27 novembre. Le Président de la République SEM Ibrahim Boubacar Kéita devrait saisir cette opportunité pour remercier tout le gouvernement. Encore une opportunité ratée par le Président de la République SEM Ibrahim Boubacar Kéita. La démission du ministre de la Justice, Garde des Sceaux Me Mamadou Ismaël Konaté était une occasion pour le chef de l’Etat de donner un grand coup de pied à la fourmilière. Il avait dans un premier temps l’occasion de réduire la taille du gouvernement en rattachant la Justice à la Réforme de l’Etat et des Droits de l’Homme. Le temps pour lui de faire un grand ménage en remerciant tout le gouvernement. Car il n’est un secret pour personne que le gouvernement actuel est tout sauf une équipe. Il est miné par des dissensions internes. Le seul départ du ministre Konaté ne réglera pas tout le problème. Loin s’en faut. Il est beaucoup plus profond. Le remaniement du gouvernement allait permettre au Président de la République de donner un nouveau souffle à l’action gouvernementale, d’autant que cette équipe n’a plus de répondant. Ces ressorts sont cassés depuis la bataille du projet référendaire. C’est un gouvernement très essoufflé qui a perdu tout crédit aux yeux de la population. Il se caractérise aujourd’hui par la reculade. En outre, certains ministres sont tous sauf efficaces. Ils ont brillé par leur amateurisme et leur incompétence à l’image du ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Oumou Toure. Elle qui a accepté de se poser en photo avec une femme portant le drapeau de l’Azawad. Par ailleurs, le remplacement illico presto du ministre Konaté illustre tout l’état d’esprit du Président de la République. Il est dans une posture de réaction. Sinon rien ne l’obligeait à le faire aussi vite. Il pouvait prendre le temps nécessaire pour voir les tenants et les aboutissants de la situation. M. Hamidou Younoussa Maiga est le cinquième ministre de la justice de l’ère IBK. Ce qui traduit le manque de clairvoyance du régime en matière de la justice. Qu’on le veuille ou pas, la démission du ministre Konaté traduit un malaise au sein du sommet de l’Etat. Son remplacement suffira t-il à résoudre tout le problème. Patience, les jours prochains nous en diront plus. Abdrahamane Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here