Ras Bath jugé non coupable dans l’affaire ‘’incitation à la désobéissance des troupes’’ : Victoire arrachée

81
Après plus d’un an, le feuilleton judiciaire contre le chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath pour incitation à la désobéissance des troupes a connu son épilogue le lundi dernier. Par manque des éléments de preuves contre le prévenu Mohamed Youssouf Bathily, le procureur a relaxé sa poursuite contre lui. Dans son délibéré, le juge a déclaré Ras Bath non coupable des faits qui lui étaient reprochés. Dehors, on pouvait remarquer des milliers de citoyens venus de partout au Mali pour soutenir le chroniqueur contre l’injustice dont il était victime. Ils dénonçaient l’amateurisme du département de la Justice dans le dossier de Ras Bath et réclamaient la liberté d’expression pour tous les Maliens. Devant une foule curieuse qui attendait le verdict de ce feuilleton juridique qui a duré plus d’un an, ses compagnons de lutte, des journalistes, des hommes politiques, Ras Bath a expliqué clairement ce qu’il a dit dans l’émission à cause de laquelle il est poursuivi. « Je ne suis pas d’accord avec des faits qui me sont reprochés. Je n’ai nullement incité les soldats à la désobéissance. Au contraire, j’ai affirmé mon soutien aux soldats dans mon émission », a-t-il laissé entendre étant à la barre. L’accusé a, dans ses explications, déclaré que les militaires l’ont beaucoup félicité pour avoir réclamé leurs droits et pour les avoir encouragé dans leurs missions au service du Mali. « Pour vous prouver que je n’ai pas démoralisé les soldats, je vous informe que je reçois chaque fois des messages et appels venants de ceux-ci pour m’encourager. Il y’a même des soldats qui ont baptisé leurs enfants en mon nom. Une autre preuve est que j’ai été aux obsèques des militaires morts à Nampala », a précisé le chroniqueur Ras Bath. Comme il a fait dans son émission, il a dénoncé la réduction de la prime générale alimentaire (PGA) des soldats par la hiérarchie militaire. Le célèbre chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily n’a pas hésité de préciser aux juges de la Cour et au procureur qu’il a dénoncé dans son émission, le manque d'anticipation et de stratégie des officiers de l’Armée malienne dans l’attaque de Nampala. Il a aussi laissé croire que c’est ce qui a été à l'origine de la tuerie de 17 militaires. « Ces faits sont révélés par jeune Afrique, certains journaux de la place et le rapport du vérificateur général de 2014 », a précisé Ras Bath. Quant au ministère public, en prenant la parole, il a fait croire Ras Bath ne devrait pas faire certaines révélations surtout en période de guerre. En faisant ces révélations aux dires du ministère public, Bath a incité à la désobéissance des troupes. En réponse, Ras Bath a été formel: « Quand en période de guerre, on a le courage de voler l’argent de militaire, d’affamer le militaire au front, on doit aussi avoir le courage de dénoncer ce manquement ». Suite à une question, l’accusé affirme qu’aucun militaire n’a déserté suite à son émission ni aucun militaire n’a révolté contre sa hiérarchie suite à son émission. Apres une demande de renvoi de l'affaire à un mois pour production des supports audio des émissions incriminées ou leurs transcriptions qui n’a pas été accordé par la Cour, le procureur Modibo Simbo Keita a décidé de relaxer la poursuite contre Ras Bath pour faute d’éléments de preuves. Suite à la l’abandon de la poursuite par le ministère public, la Cour a ainsi déclaré le prévenu, Ras Bath non coupables. Boureima Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here