Attribution du marché de la carte Nina : La version du PDG de la société Africtec, Samba Bathily

1
Décidément, l’activiste Ras Bath n’en finit pas de se faire des «ennemis». Après plusieurs conflits qu’il a eus avec d’autres personnalités du pays, il vient de s’en prendre à la société Africtec de Samba Bathily, fils de l’ancien député de Nioro du Sahel, Cheickna Hamala Bathily, à propos de l’attribution du marché de confection de la carte Nina. Afin de donner sa version au sujet de cette affaire, le PDG de la société Africtec, Samba Bathily, a organisé un point de presse le dimanche 26 novembre 2017 à l’hôtel Radisson Blu. Selon lui, depuis quelques jours, sa famille et sa société font l’objet d’attaques et d’informations erronées dans la presse. Le conférencier a fait savoir que c’est l’opérateur économique, Cissé Technologie, qui se cache dernière Ras Bath pour le discréditer. «Je souhaiterais un débat contradictoire entre Cissé Technologie (qui utilise Ras Bath) et moi, le 6 décembre, à leur convenance, pour que le Malien puisse savoir la vérité sur l’attribution du marché de la Carte Nina», a-t-il déclaré. Aux dires de Samba Bathily, depuis un moment, Cissé Technologie a perdu son marché de confection de la carte d’identité. À l’en croire, Cissé Technologie cherche un bouc émissaire et son promoteur s’attaque à l’attribution de la Carte Nina attribuée à sa société. Cette attribution, ajoute le conférencier, ne date pas d’aujourd’hui, car en 2013, lui et ses partenaires ont participé à l’appel d’offres en occupant la 2ème place. Il a rappelé qu’en 2015, la société qui avait gagné le marché a été invitée à fournir les cartes. Laquelle, dont l’Etat lui devait de l’argent, a refusé de fournir les cartes Nina. C’est ainsi que, explique-t-il, le directeur administratif et financier de l’époque a appelé ses partenaires en France pour leur demander de faire une offre. «Nous avons fourni le prix et livré une première partie du marché. Nous avons également livré une 2ème fois et le marché dont il est question aujourd’hui concerne la 3ème livraison et qui concerne les élections communales contrairement à ce que Ras Bath dit, qu’il s’agit des élections présidentielles. On nous a demandé de livrer ces cartes Nina en 30 jours et nous l’avons fait avec notre partenaire qui est le numéro 1 mondial dans le domaine», a poursuivi le conférencier. Par ailleurs, il a expliqué qu’il y a beaucoup de gens qui veulent faire des affaires aujourd’hui. «Mais on ne devient pas homme d’affaires du jour au lendemain. On a donné le marché de la Canam à Cissé Technologie et le résultat est catastrophique aujourd’hui. J’ai eu le marché du passeport dans lequel j’ai investi mon argent. Nous avons apporté de l’argent alors que Cissé Technologie a pris de l’argent avec l’Etat, et il n’a pas pu exécuter le marché. Je pense que quand un opérateur économique perd un marché, ce n’est pas la fin du monde. Nous avons tous perdu des marchés. Contrairement à ce que dit Ras Bath, nous n’avons pas bénéficié de l’appui de l’Etat dans l’attribution de ce marché. Nous avons livré le marché conformément au délai et nous avons invité la Ceni à aller à Paris pour participer à la livraison des cartes Nina. Jusqu’à ce jour, nous n’avons pas encore été payés et pourtant, nous avons investi de l’argent. Donc quand des esprits malintentionnés, par voie de presse, passent pour donner des informations erronées, nous protestons. C’est pourquoi j’ai les invités à un débat contradictoire le 6 décembre», a déclaré Samba Bathily. Et d’ajouter : «Ras Bath s’est attaqué aussi à mes parents. Il a insulté mes parents et les parents d’autres personnes. Je pense qu’il faut mettre fin à cela. Le Mali est un pays où nous avons le devoir du respect des aînés». Abondant dans le même sens, Idi Bathily a aussi fustigé le comportement de Ras Bath. Selon lui, c’est Cissé Technologie qui, n’ayant pas eu le marché de la confection de la carte Nina, est en train de payer Ras Bath pour insulter ses parents. «Nous sommes prêts à affronter Ras Bath afin que le Malien sache la vérité. Cissé Technologie est un voleur. Il finance Ras Bath pour insulter les gens. Ras Bath a même dit que notre père a falsifié son acte de naissance. Ce qui est faux», a-t-il martelé. Diango COULIBALY Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here