Communiqué de presse du PARENA relatif au report des élections

1
À l’issue d’un Conseil des Ministres extraordinaire tenu dimanche, 26 novembre 2017, le Gouvernement a décidé de reporter les élections locales et régionales prévues pour le 17 Décembre 2017. Ce nouveau report ne surprend guère le PARENA qui n’a cessé d'alerter les autorités de notre pays sur la dégradation continue de la situation sécuritaire du pays et le cortège de morts civils et militaires (près de 700 depuis le début de l’année) et de blessés (plus de 500). Plus de 80 préfets et sous-préfets ne sont pas à leurs postes. Par ce report, le régime d'IBK envoie l'ultime signal à l'opinion nationale et internationale de son incapacité à pacifier le pays pour y organiser des élections dont le format et la date sont déterminés par lui-même. Ce report est un gâchis politique et financier qui démontre à suffisance l'autisme du régime, le pilotage à vue et l'incapacité des autorités à bien gouverner notre pays. C’est l’illustration de l’amateurisme des gouvernants. Le PARENA invite toutes les forces vives de la nation à : tirer les enseignements de l’incapacité du Gouvernement à préparer des élections ; conjuguer leurs efforts pour stabiliser le pays afin qu’une élection présidentielle crédible et transparente soit organisée en juillet 2018. Bamako, le 27 novembre 2017 Le Comité Directeur du PARENA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here