Le comble

9
Après la rénovation de certains commissariats de Bamako, la Minusma continue de justifier sa présence au Mali. Elle mène des travaux partout, surtout dans les villes que la mission couvre. C'est ainsi que le 21 novembre, a eu lieu, dans les locaux de la Cour constitutionnelle du Mali, une cérémonie de remise de matériels de sécurité. Cet appui de la Minusma se compose d’une machine et d’un portique à rayons X. Ainsi que la formation de quatre agents de sécurité. Ce projet d’un coût total de 47.637.975 FCFA (près de 86.000 dollars), financé par le Fonds fiduciaire du Luxembourg, a été mis en œuvre par la Section des Affaires judiciaires et pénitentiaires de la Minusma. Cet équipement et cette formation doivent appuyer les efforts de sécurisation de la Cour constitutionnelle. Ces projets en appui aux autorités interviennent dans le cadre des élections, de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation ou, comme ici, dans celui de la sécurité. Comme pour dire que, nous-mêmes, nous ne pouvons rien faire. Ce sont les autres qui font tout à notre place. Même de simples rénovations et autres équipements pour la sécurité de nos instituions. C'est le comble. Selon Manassa Danioko, présidente de la Cour constitutionnelle du Mali, «cet appui de la Minusma est un acte majeur de sa Mission, qui est principalement, celle d’accompagner les institutions maliennes, toutes les parties prenantes et le peuple malien, pour le rétablissement de la paix, la stabilité politique, la sécurité et le développement durable au Mali». Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here