Mme Keïta Aminata Maïga aux assises des femmes pour la paix : “La paix est possible quand nous nous donnons la main, elle est possible quand nous ne trichons pas… “

2
Les assises des femmes maliennes pour la paix ont pris fin, le 28 novembre dernier, au Mémorial Modibo Kéïta. En tant que marraine, Mme Kéïta Aminata Maïga a donné lundi le coup d’envoi des travaux de cette rencontre, qui a vu la participation de plus de 200 femmes venues de différents horizons du Mali. Elle était accompagnée par plusieurs femmes ministres dont Mme Traoré Oumou Touré de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo de la Culture, Nina Walett Intalou de l’Artisanat et du Tourisme ou encore Mme Traoré Seynabou Diop de l’Equipement… Mme Kéïta Aminata Maïga a saisi cette opportunité pour saluer les initiateurs de ces assises des femmes du Mali pour la paix. “Je voudrais tout simplement dire que je suis heureuse d’être avec vous. J’ai tenu à venir vous apporter mon soutien à tout ce que vous allez faire. Je voudrais remercier Madame le ministre de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille pour avoir convoqué ces assises qui vont peut-être rassembler les énergies, créer une synergie pour que les gens parlent d’une seule voix. Je suis une femme, je suis une mère, vous êtes des femmes, vous êtes des mères. Vous êtes au centre de la Paix. Vous êtes aussi au centre de la lutte contre l’insécurité. Et c’est à ce titre là que je voudrais dire deux mots. On le dit souvent, la Paix est un comportement. La lutte contre l’insécurité aussi est un comportement. Nous sommes dans des ménages, nous sommes dans des familles, soyons vigilantes. Nous le savons toutes, que dans nos traditions il était difficile à un étranger, malgré notre grande solidarité, de venir s’installer parmi nous sans qu’on ne sache d’où il vient, qui sont ses parents, de quel village il vient. Soyons vigilantes car souvent celui contre lequel nous nous battons est avec nous, est parmi nous” dira-t-elle. Ensuite, elle a précisé : “la paix est possible. Elle est possible quand nous nous donnons la main. Elle est possible quand nous ne trichons pas. Elle est possible quand nous pensons au Mali. Le Mali est un grand pays, tout le monde le dit, mais c’est dans l’éducation que l’on transmet cet amour pour le Mali. Sans cette éducation, nous ne pouvons pas réussir. Je suis avec vous, je suis là. Je reçois beaucoup en audiences, mais je ne peux pas avoir seule la solution. La solution n’est pas souvent financière ou matérielle, même si pendant ces moments d’insécurité les familles ont dû fuir, les familles sont dans des conditions pas favorables. C’est une réalité, mais je dis toujours il faut savoir s’organiser aussi pour qu’on soit moins défavorisé. Je veux parler de la Planification familiale. Mettons-la à profit pour notre bien-être” a-t-elle conclu. K THERA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here