Mali: les autorités s’expriment après les violences à la frontière guinéenne

2
Au Mali, après des affrontements meurtriers survenus, en début de cette semaine, dans une localité malienne située à la frontière avec la Guinée, les autorités maliennes s’expriment. Au moins six personnes sont mortes et plusieurs autres blessées dans une zone riche en or. On a d’abord parlé d’affrontements entre orpailleurs. A Bamako, le ministre de la sécurité et celui de l’administration territoriale se sont exprimés, vendredi 1er décembre, pour donner leur version des faits. Le gouvernement affirme que quatre gendarmes ont été tués. La localité malienne de Naouleni est située à la frontière avec la Guinée. C’est un site d’orpaillage qui attire du monde et où des échauffourées éclatent entre orpailleurs. Pour le ministre malien de la Sécurité, ce sont des chasseurs guinéens qui sont venus en territoire malien pour tuer, dans un premier temps, quatre gendarmes. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here