Confidentiel : Visite d’IBK à Sikasso -Mention spéciale au Commissaire Divisionnaire Seydou Traoré…

5
Tout le monde l’a remarqué, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita en premier. Il s’agit du Commissaire Divisionnaire Seydou Traoré dit « Goliba ». D’une rare efficacité et d’un dynamisme étonnant, le Directeur régional adjoint de la police de Sikasso, le Commissaire Divisionnaire Seydou Traoré s’est admirablement fait remarqué lors de la visite du Président à Sikasso. Au four et au charbon, il a été de toutes les situations et sans faute. Tout le monde est unanime à reconnaitre que les forces de sécurité à cette occasion ont fait preuve de professionnalisme. Malgré la foule et la complexité de la circulation dans le contexte dont il s’agit, la police locale de Sikasso a démontré qu’elle pouvait être à la hauteur de n’importe quelle mission de maintien d’ordre et sans aucune bavure. A défaut d’une médaille, le Divisionnaire « Goliba » mérite bien la reconnaissance des plus hautes autorités. …Les grands absents Malgré que son président soit l’un des plus proches collaborateurs du président de la République, le parti ASMA de Soumeilou Boubeye Maiga a brillé par son absence à l’accueil du président Ibrahim Boubacar Kéita lors de sa visite dans la région de Sikasso. Dans la panoplie de banderoles avec de multitudes de slogans, aune ne portait ni l’emblème, ni le sigle de ce parti, pourtant membre de la CMP. Que se passe t il donc ? Le même parti s’est fait enregistré sur la liste des grands absents de la tournée du premier ministre à Mopti et à Niafunké. L’avenir nous en dira plus. Présidentielle 2018 : Des proches d’IBK roulent pour le Dr Hamadoun Touré L’ancien ministre Moussa Diarra n’est pas le seul cadre proche du président Ibrahim Boubacar Kéita qui roule pour le candidat Hamadoun Touré pour les élections présidentielles de 2018. En effet, l’un de ses plus proches collaborateurs serait en discussion très poussée avec le Dr Touré. Ils auraient été récemment aperçus à Dakar, où les deux hommes se sont rendus à bord du même vol. Si le ministre Diarra n’a jamais caché sa position, d’autres et pas des moindres sont aux manœuvres dans l’ombre. Présidentielle 2018 : Dr Hamadoun Touré, un candidat atypique Le secrétaire général sortant de l’UIT, Dr Hamadoun Touré ne cache plus ses intentions pour le Palais présidentiel en 2018. Si sa candidature n’est jusqu’à présent évoquée que dans la presse, le Dr Touré aurait envisagé de lancer officiellement le Mouvement qui soutiendra sa candidature le 19 Décembre prochain. A la différence des autres potentiels candidats, Hamadoun a un atout qui pourrait en même temps être un handicap. Un atout, parce que n’ayant jamais milité officiellement dans un parti politique et n’ayant jamais occupé de fonction politique au Mali. Handicap parce que l’homme n’est pas connu des Maliens. C’est dire donc que le peuple malien découvre un homme nouveau qui pourrait éventuellement incarner le changement prôné. Niono Selon des sources dignes de foi, les djihadistes qui ont enlevé le Président du Tribunal Soungalo Koné auraient envoyé un message aux autorités de Niono pour avertir qu'après le juge, c'est autour du CB de la gendarmerie qu’ils menacent d’enlever et de punir. Pris de peur nos autorités en charge de la défense n'ont trouvé autres moyens que de muter ledit CB de peur de représailles. Et vous savez où le CB a été mis pour être sauvé? Ironie du sort ! : Dans la région de Mopti, nid des djihadistes. Les djihadistes de la région de Ségou sont mécontents de l'arrestation d'un des leurs par les éléments de la gendarmerie de Ségou et de son incarcération par le juge Soungalo Koné. Ils exigent la libération sine die de ce peulh. Ce qui explique les représailles contre ces deux représentants de l'ordre public. Pour l'heure aucune nouvelles du juge Soungalo Koné et de ses ravisseurs sauf ce retour à la charge téméraire. Région de Gao Une nouvelle réglementation de la circulation des véhicules et des engins motorisés entre les agglomérations dans la région de Gao Depuis hier, par une décision du Gouverneur, de nouvelles mesures règlent désormais, dans toute la région de Gao, la circulation des véhicules et des engins à deux et à trois roues. Il est formellement interdit toute circulation entre les villes, les villages, hameaux et campements de 18 heures 00 minutes à 6 heures 00 minutes sur toute l'étendue de la région de Gao. Les ambulances, les véhicules et les engins à deux et trois roues des forces de défense et de sécurité et des forces partenaires de la MINUSMA sont seuls à être exempts de ces dispositions. Cette disposition rentre dans le cadre du décret du 19 avril déclarant l'état d'urgence sur le territoire national ; mais aussi vise surtout à mettre fin aux braquages et enlèvements devenus monnaie courante dans toute la région. La Dépêche Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here