En perte de vitesse à Kati : Bourama Tidiane chassé à coups de pilons par les femmes de Djinfin

2
Réputé pour la construction des écoles et forages dans le cercle de Kati, le député Bourama Tidiane Traoré alias Bananzolé Bourama est de plus en plus décrié par la population. Pour cause, on dénonce son ingérence dans les problèmes internes des villages et son goût démesuré pour la terre dans la zone. Il n’est pas difficile d’atteindre le sommet, mais de s’y maintenir, nous enseignent les sages. Le député Bourama Tidiane Traoré da du mal à conserver sa popularité dans le cercle de Kati. Après son altercation avec le juge à compétence étendue de Ouélessébogou, Diadié Touré, en 2015, son mépris pour les fonctionnaires de l’Etat, dont le Sous-préfet de Ouélessébogou, il fait à présent face à la colère des siens. A Djinfin, village situé dans la commune de Ouélessébogou, Bananzolé Bourama serait impliqué dans une histoire de vente illégale de terre cultivable. A en croire nos sources, le député contesté se rend complice du chef du village de Djinfin qui a vendu plus de 200 hectares des champs appartenant à des cultivateurs dans plusieurs villages de la commune de Ouélessébogou. Et sans leurs consentements. Le paradoxe dans cette affaire, c’est que ledit chef de village a eu sa notoriété grâce à son combat aux côtés de Bourama Tidiane Traoré contre Bakary Togola qui avait accaparé des terres cultivables à Marako. Au lieu de jouer au médiateur entre les villageois comme le fait souvent les députés responsables, celui élu à Kati prend position. Il défend mordicus le chef de village à telle enseigne que la population de Djitoumou se demande quel est le genre de relation qu’entretiennent le député et le chef de village. Mais, la réponse est toute trouvée. C’est un ancien compagnon de lutte de Bourama Tidiane Traoré contre Bakary Togola, à Marako. C’est le retour de l’ascenseur. Après avoir appris la révolte des villageois contre leur chef, sacré Bourama Traoré s’est empressé de rejoindre ledit village et de prendre la défense du chef de village. Les femmes de Djinfin n’ont pas pu digérer cela ; elles ont chassé l’élu du village avec des pilons, affirmes nos sources. La certitude est que toute la population est sur le qui-vive contre ce député qui constitue une source à problèmes. C’est pourquoi, elle a interpelé le ministère des Domaines et des Affaires foncières qui a, en toute responsabilité, dépêché une équipe sur le terrain. A la suite de cette mission, apprend-on, toutes les ventes illégales ont été annulées au grand bonheur des paysans. La détresse de Bourama Tidiane Traoré sur le terrain La déloyauté du député Bourama Tidiane Traoré se paie cher. En effet, dans la perspective des élections communales de 2016, il avait dressé des listes indépendantes dénommées «Horonya» dans les communes de Kati. Certains jeunes avaient cru en lui en acceptant de diriger ses listes. Mais c’était sans connaître l’autre face de leur parrain. Il s’agit de son arrogance. Aujourd’hui, les plus courageux expriment leur déception et refusent de suivre le député dans ses actions de dictature. A …………………….., ils ont tous tourné le dos à « Horonya. Hostile à toute contradiction, le jeune député Traoré se lance dans une campagne de dénigrement contre ces derniers. Mais sans succès, car la population connaît le mérite de tous les natifs de la localité. Nanpaga KONE La Preuve Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here