IHERI-ABT et l’ONG SAVAMA-DCI : deux structures qui travaillent main dans la main pour la conservation des manuscrits

1
La conservation et la valorisation du patrimoine écrit constituent le fondement du centre de documentation Ahmed Baba (CEDRAB), devenu l’Institut des Hautes Etudes et de Recherches Islamiques Ahmed Baba de Tombouctou (IHERI-ABT) et la création de l’ONG SAVAMA-DCI (Sauvegarde et Valorisation des Manuscrits-Défense de la Culture Islamique). Depuis toujours, les deux structures travaillent main dans la main pour la conservation des manuscrits. L’information a été donnée lors d’une conférence de presse le vendredi 24 novembre 2017 au siège de l’ONG SAVAMA. « Les manuscrits anciens constituent une partie considérable du patrimoine culturel non seulement du Mali, mais aussi de l’Afrique et du reste du monde. Les plus de 400 000 manuscrits recensés dans notre pays représentent un précieux trésor que nos prédécesseurs nous ont légué au fil des siècles et dont nous devons assurer la conservation afin qu’ils puissent également bénéficier aux générations futures » a précisé Abdoul Kader Maiga Directeur général de l’IHERI-ABT. En effet, après des décennies de collecte et de sauvegarde des manuscrits qui étaient menacés de dégradation, selon le directeur de l’IHERI-ABT, l’heure est venue de valoriser tout cet acquis en passant à l’exploration et a l’exploitation scientifique de leur contenu. Ceci est une attente forte pour les citoyens de notre pays et des peuples africains en général qui sont impatients de découvrir le contenu de ce patrimoine qui mobilise toute la communauté internationale. C’est une attente forte aussi pour les pouvoirs publics intéressés par les leçons des gouvernances et des opportunités d’un développement socioéconomique et culturel durable et endogène. Par ailleurs, aujourd’hui plus que jamais, les deux structures veulent d’avantage conjuguer leurs efforts et mettre ensemble leurs synergies afin de faire de l’exploitation scientifique des manuscrits un facteur de développement pour le Mali et la sous-région. C’est dans le cadre du lancement de cette activité phare que la conférence de presse est organisée. Il faut rappeler que, les manuscrits constituent une source d’une histoire dont nous sommes tous fiers pour l’Afrique et pour le monde. C’est un point de repère, un phare culturel qui évoque entre autres les millénaires de sagesse islamique, d’histoire, de géographie de grammaire… La conférence de presse a enregistré la présence de Abdoul Kader Maiga conférencier et Directeur général de l’IHERI-ABT, Maria Luisa Russo l’université de Thambary et Adoul Kader Haidara ONG SAVAMA Kossa Maiga Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here