PAFORE : Un vrai rempart contre le chômage et la délinquance

5
Le Programme Africain pour la Formation et l’Emploi (PAFORE) est une entreprise créée en 2012 par Ali Tièmoko Coulibaly avec comme principal objectif, lutter contre le chômage de façon générale et en particulier celui des jeunes afin de l’éviter à sombrer dans la délinquance, l’amour du gain facile et surtout l’immigration clandestine. Cette entreprise basée sur la formation et la vente des produits consommables est en phase de d’atteindre ses objectifs en dépit de ses nombreux détracteurs. Les activités de l’entreprise sont basées sur la formation et l’emploi direct. En effet, les jeunes recrus sont formés en art oratoire et en markéting. La formation en question se déroule en deux phases : la phase théorique qui comprend des cours en marketing et en art oratoire et la phase pratique basée sur la vente des produits consommables sur le terrain. Durant leur formation, les recrus bénéficient d’une commission de 20% sur chaque produit vendu et certains d’entre eux parviennent à gagner plus de 5000FCFA par jour, chose qui les aide à se prendre aisément en charge. L’important dans ce programme est qu’en fin de formation, les recrus ont droit à un bureau équipé par la société qu’ils pilotent en toute indépendance. C’est ainsi que M. Coulibaly lui-même a suivi une formation de 10 mois en 2008 avec l’entreprise mère OILCCP avant de devenir manager et créer plus tard en 2012 sa propre structure qu’il dirige. Après un travail d’hercule, Il a, à son actif 26 managers qui évoluent tous seuls. Rappelons que le système de travail est d’origine canadienne et la société mère s’appelle DS max crée en 1981 à Toronto par Murray Reinnart. Plus tard, l’entreprise à pris le nom OILCCP. Le dynamisme du charismatique et jeûne leader Coulibaly a poussé la chaine malienne TM2 a lui accorder un reportage qui retrace le parcours éloquent de la jeune entreprise qui entend donner de l’emploi aux jeunes et lutter contre le chômage et l’exclusion. Une initiative à protéger et à encourager par les plus hautes autorités du Mali. A.D.S Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here