7ème session du Comité d’Orientation et de Pilotage du PRRE : Plus de 26 milliards FCFA seront mobilisés en 2018

4
Pour soutenir la reconstruction et la relance de l’économie des zones touchées par la crise socio-politique et sécuritaire, le Projet de Reconstruction et de Relance Economique fournira au gouvernement 26.175.581.592 FCFA en 2018. C’est ce qui ressort de la 7ème session du Comité d’Orientation et de Pilotage du Projet de Reconstruction et de Relance Economique, tenue le jeudi dernier au Centre de Formation pour le Développement (CFD), sous la présidence de son président, Mme Sidibé Zamilatou Cissé, non moins secrétaire général du Ministère de l’Economie et des Finances. L’ordre du jour de cette session portait sur l’examen du compte rendu et l’état d’exécution des recommandations de la 6ème session, le rapport d’activités au 31 octobre 2017 et la présentation du projet de budget de PTBA 2018. En effet, au 31 octobre 2017, le Projet a dépensé un montant de 7.445.302.029 FCFA pour la réalisation des activités qui étaient programmées pour 2017. En 2018, 26.175.581.592 FCFA seront mobilisés pour la réalisation de plusieurs activités. « En 2017, le projet a enregistré de réelles avancées dans la mise en œuvre de ses activités. Car au niveau de sa composante 1 relative à la réhabilitation des infrastructures publiques locales, des investissements ont été réalisés dans différents secteurs », explique la présidente du COP, Mme Sidibé Zamilatou Cissé. Dans le domaine de l’éducation ajoute-t-elle, le Projet a mis en chantier, la construction et l’équipement de 162 salles de classes, la construction de 43 bureaux magasins, la construction de 112 blocs latrines scolaires et la dotation de 80 cantines scolaires pour un montant de 1.542.105.155 FCFA. En 2018, le Projet compte achever les travaux démarrés en 2017 notamment la construction de 180 salles de classes, 119 blocs latrines et 48 points d’eau scolaire. Le domaine de la santé n’a pas été oublié. En 2018, il y’aura la construction de 11 CSCOM, l’équipement de 26 et la dotation en médicament essentiels de 7 CSCOM. Les réalisations en cours dans le même domaine portent sur la construction et l’équipement de 8 CSCOM, l’extension de 11 autres, la dotation en médicaments essentiels et consommables de 5 CSREF et 40 CSCOM pour un montant de 764.156.396 FCFA. Parlant du domaine de l’hydraulique, le secrétaire général du Ministère de l’Economie et des Finances précisera que le Projet a réalisé 17 puits modernes, 64 PMH et 45 AES, pour un coût total de 766.098.949 FCFA. Et, en 2018, les réalisations porteront sur la construction de 182 PMH, 18 puits modernes, 9 AES et 20 SHVA. S’agissant du domaine de l’énergie, il ressort du discours de la présidente du COP que les réalisations de 2017 du Projet ont porté sur l’électrification de 32 infrastructures publiques en énergie solaire, l’installation de 306 lampadaires pour l’éclairage public pour un coût total de 351.103.354 FCFA. En 2018, il est prévu l’électrification de la ville de Rharouss et d’une école. Aussi, dans le domaine des infrastructures de transport et des routes, le projet a engagé depuis le 31 octobre 2017, la réhabilitation de la gare routière de Gao, la construction du tronçon Tonka-Diré et la réalisation d’ouvrage sur l’axe routier Nonia-Ansongo-Labbézanga. Dans sa composante 2 relative à l’appui aux investissements, le Projet a, en 2017, réalisé les études pour 76 micro-projets et 636 mises en chantier. Le montant de ces investissements s’élève à la somme de 7.156.961.995 FCFA. Pour 2018, le Projet investira 5.907.651.916 FCFA dans les micro-projets. Selon la présidente du COP, Mme Sidibé Zamilatou Cissé, dans sa composante 3, relative à l’engagement et la gouvernance locale, les actions du Projet vont porter, en 2018, sur l’information et la sensibilisation des acteurs locaux, le renforcement des capacités des élus et des services techniques entre autres. En 2018, les activités viseront à renforcer les capacités de ces mêmes acteurs pour améliorer l’engagement et la gouvernance locale. « Globalement, les activités du Projet ont porté sur les 134 communes des régions directement affectées par la crise socio-politique et sécuritaire. Toutefois, 15 communes d’accueil des déplacés internes situées dans les régions de Ségou, Koulikoro et le District de Bamako ont bénéficié du Projet », a conclu la présidente du COP, Mme Sidibé Zamilatou Cissé. Adama DAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here