Visite du Président Ibrahim Boubacar KEITA dans la région de SIkasso : IBK sur le chantier du Développent de la ville de Sikasso

4
Le Président de la République a effectué une visite de 72 heures dans la région de Sikasso. Plusieurs activités étaient inscrites dans l’agenda du Chef de l’Etat. Il y avait entre autres le lancement des voies 2x2 de la section urbaine de la RN7 traversant la ville de Sikasso, l’inauguration du pont de Kouoro et celle de la nouvelle d’adduction d’eau potable de la ville de Sikasso. Le Président de la République a lancé le démarrage des travaux d’aménagement en 2x2 voies de la traversée de la ville de Sikasso. L’objectif global du projet est de contribuer à l’amélioration de la mobilité urbaine dans la ville de Sikasso en vue de dynamiser les échanges économiques au niveau national et régional. Autrement dit, il s’agit d’assurer une meilleure fluidité du trafic routier dans la ville de Sikasso en offrant aux usagers un très bon niveau de service. La fluidité de la mobilité des populations et des marchandises sera assurée pour environ 188 000 personnes supplémentaires qui emprunteront annuellement les voies aménagées et 1,5 millions de tonnes de marchandises supplémentaires qui transiteront annuellement par les infrastructures routières construites ou réhabilitées. L’ouvrage permettra aussi de contribuer à la création d’environ 20 milliards de valeur ajoutée indirecte ou induite, la production de recettes fiscales indirectes ou induites par l’Etat à hauteur de 1 milliard de F CFA/AN. Suite à l’engagement du Président de la République à Kolondièba le 13 novembre 2016, SEM IBK tiendra sa promesse par la remise des clés de 30 véhicules tricycles (03 villages du cercle de Bougouni dans la commune de Zantiébougou et 27 villages du cercle de Kolondièba) aux centres de santé des communes riveraines du Corridor Bamako-Zantiébougou-Boundiali- San Pedro. Madame Traoré Seynabou DIOP, ministre de l’Equipement et du Désenclavement, dira que Monsieur le Président connaissant votre attachement au travail bien fait, je voudrais vous rassurer que toutes les instructions ont d’ores et déjà été données aux services techniques ainsi qu’aux différents acteurs impliqués pour le respect de la qualité, du délai et de l’enveloppe financière. Ces trois principes, inhérents à la réussite de tout projet routier, ne seront pas négociables et je veillerai à leur bonne application. Un vieux proverbe nous rappelle que « le travail a des racines amères, mais des fruits sucrés ». oui le Gouvernement travaille d’arrache-pied pour prouver que votre politique de développement des infrastructures routières modernes est une réalité dans la 3ème région administrative du Mali, Sikasso. Lancement de la campagne de vaccination du cheptel national 2017 : Une joie immense pour les éleveurs Le Président de la République a procédé au lancement de la campagne de vaccination national, édition 2017-2018 à Bougala Hameau, situé à quelques km de la ville de Sikasso. Le lancement de la campagne nationale de vaccination par le Président de la République dans une zone à forte transhumance du cheptel est un signal fort de manifestation de haut niveau de la volonté politique de nos hautes autorités. Le but de cette campagne est de contrôler les maladies animales majeures. Ce sont les maladies mortelles pour les animaux dont certaines sont transmissibles à l’homme. Il s’agit entre autres, de la péripneumonie contagieuse bovine, la fièvre aphteuse, les pasteurelloses, les charbons, la peste des petits ruminants, la maladie de Newcastle et la rage. Le lancement de la campagne agricole par le Chef de l’Etat est également un évènement qui sert de lieu de rencontre entre les acteurs de la filière et les plus hautes autorités de l’Etat. Le but visé est d’informer les plus hautes autorités de l’Etat sur, les préoccupations des éleveurs, informer et sensibiliser les éleveurs sur la vaccination des animaux. L’élevage est l’un des piliers importants sur lequel repose l’économie malienne. Le sous-secteur constitue aussi la principale source de subsistance pour plus de 30% de la population. La vaccination des animaux est une question de survie en matière de la santé animale et humaine. Elle a des avantages aux plans sanitaire, économique et social. Toutes les espèces animales y compris les canins et les camelins sont concernées par cette campagne. La campagne 2017/2018 touchera 6 663 291 bovins contre la péripneumonie contagieuse bovine ; 3 134 310 bovins contre le charbon symptomatique ; 3 762 810 bovins contre la pasteurellose bovine ; 4 379 400 moutons et chèvres contre la peste des petits ruminants ; 11 254 600 sujet de volaille contre la maladie de Newcaste. Grâce aux efforts consentis par le gouvernement, la quasi-totalité des vaccins utilisés sont produits au Mali par le Laboratoire Central Vétérinaire. Inauguration du Pont de Kouoro-Barrages : La Population Satisfaite à jamais ! IBK a inauguré une autre promesse présidentielle, le pont de Kouoro-Barrages et ses voies d’accès sur la RN11 entre Sikasso et Koutiala dans le cadre du programme d’aménagement d’infrastructures routières structurantes (PAIRS). La réalisation du Pont de Kouoro-Barrage revêt une importante capitale dans l’amélioration du réseau routier du Mali en général et de celui de la région de Sikasso en particulier. Cet ouvrage met fin au calvaire récurent de rupture de trafic sur l’axe Sikasso-Koutiala-San, causé par la dérations fréquente du pont métallique existant inadapté au trafic actuel. Le projet à contribuer à l’amélioration des économies locales par la création d’emplois direct et in directs, toutefois allant dans le sens de la lutte contre la pauvreté et au renforcement des échanges. Inauguration de la nouvelle station d’adduction d’eau potable : IBK a sorti des épines dans les pieds des Sikassois ! Le président de la République a inauguré la toute nouvelle station d’adduction d’eau potable dans la ville de Kénédougou. Dans le cadre de la concrétisation du Programme Présidentiel d’urgences sociales (PPUS), le président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, a procédé à l’inauguration de la nouvelle station d’adduction d’eau potable de Sikasso. Ces ouvrages contribuent au renforcement de la capacité d’approvisionnement en eau potable des potable des populations de la capitale de Kénédougou avec une augmentation significative du système d’adduction d’eau potable (AEP). Ceci intervient seulement quelques semaines après l’étape de Kayes. Il permettra de soulager les 245 100 habitants des 6 (six) quartier de la ville qui auront désormais, un accès économique à l’eau potable et de lutter contre la corvée d’eau qui de nos jours avec les travaux de réalisations de forages ont abouti à 8 forages d’exploitation avec des débits d’exploitations satisfaisants. La capitale de Kénédougou, disposera également entre autres de 19 forages contre 12 ; un débit d’exploitation cumulé de 19 000 m3/jour contre 8000m3/jour ; 6 quartier seront desservis, 112 bornes fontaines, 39 aires de lavages sur une longueur totale de réseau évaluée à 547km (397km avant). Le nombre d’abonnés sera de 9 736 abonnés dont 66 bornes fontaines publiques avec 39 aires de lavage. La situation indique 150km par le projet contre 4000 km. Il faut retenir que grâce à ces infrastructures, la ville de Sikasso est approvisionnée en eau potable depuis le 24 avril 2017 sans interruption. Les branchements sociaux qui étaient de 1 500 unités sont portés actuellement à3000 unités soit le double. Ils sont spécifiquement destinés aux bénéficiaires les plus démunis et répondant à un critère préalablement défini. La majeure partie des réservoirs d’eau des trois zones de pression, étaient presque ou totalement vides. Cela traduisait un besoin important en eau. Le président de la république a procédé à un branchement social d’eau potable chez un bénéficiaire. Le coût de l’accessibilité au branchement est seulement de 50 000 FCFA au lieu de 120 000 FCFA requis, soit une prise en charge par l’Etat malien de trois cent cinquante millions (350 000 000) de F CFA. Commercialisation de la Pomme de terre : Pour l’amélioration du stockage et de conservation des produits agricoles Le Président de la République du Mali, Chef de l’Etat a procédé à la pose de la première pierre pour la construction du centre de conservation de la Pomme de terre de Sikasso, dans le cadre de l’amélioration et du développement des infrastructures commercial notamment le stockage et de conservation des produits agricoles. Cela conformément à la vision du Président de la République, « le Mali d’abord », qui préconise le développement le développement d’une politique de renforcement des capacités des organisations et associations professionnelles agricoles pour parvenir à l’autosuffisance au plan national et à un meilleur positionnement de nos produits sur les marchés extérieurs. Le choix de Sikasso pour abriter une telle infrastructure n’est point le fait du hasard au regard de l’importance de sa production et de l’organisation de ses acteurs à travers le groupement interprofessionnel de la pomme de terre. La preuve, quelque 187 villages pratiquent cette activité au sein d 120 coopératives agricoles pour une production de 111 000 tonnes. La production nationale est estimée à 204 000 tonnes (données de 2017). Envoyé spécial à Sikasso, Lamine SISSOKO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here