La 2ème session ordinaire de la cour d’assises de Bamako s’est ouverte ce mercredi avec 76 affaires au rôle

6
La Cour d’appel de Bamako a abrité le Mercredi 6 Décembre 2017, la cérémonie d’ouverture de la 2è session ordinaire de la Cour d’assises siégeant à Bamako. Au total 76 affaires seront jugées au cours de cette session. Ces affaires concerneront 132 accusés 132 accusés sur lesquels 89 sont en détention provisoire. La nature des affaires de cette édition est variée. Elles vont du vol qualifié au complot en passant par les crimes de sang, les agressions sexuelles, le terrorisme, le faux et usage de faux et le trafic international de drogue à haut risque avec les prévision statistiques: Pour les dossiers concernant les infraction contre le biens, il y a 12 vols qualifiés, Il y a 24 affaires concernent les crimes de sang composées d’un cas de parricide, 6 cas d’assassinats, 8 cas de coups mortels 4 cas de meurtre, un cas de coups et blessures volontaires aggravés et un cas d’infanticide. Cette deuxième session de la cour d’assises connaîtra également des cas d’agression sexuelle composés de 14 de viols, 6 cas de pédophilie et 5 cas d’attentat à la pudeur. AU cours de cette cour d’assises, il y aura 4 cas de terrorisme, 5 cas de faux et usage de faux et un attentat et complot contre le gouvernement. Au cours de cette dernière session de la cour d’assises de l’année 2017, 132 accusés, il y a 89 détenus provisoires qui auront la chance de connaitre leur sort. Cela constitue une avancée de la justice malienne. Il faut noter que cette deuxième session de la cour d’assises de Bamako, la dernière de l’année 2017, s’ouvre dans un contexte un peu particulier dû au nombre insuffisant de conseillers, toutes choses qui font que contrairement aux précédentes sessions, il n’y aura cette fois-ci que qu’une seule et unique composition au lieu de lieu de deux comme cela se passait depuis des années. En outre, Cette session débordera sur sur l’année nouvelle, car la clôture est prévue au 5 Janvier 2018. Fsanogo/abamako.com Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here